Pharmacie populaire du Mali : En route pour une plus grande performance

41
A la Pharmacie populaire du Mali (PPM), l’espoir est permis avec la mise en œuvre du plan stratégique 2015-2019 et le cheminement vers la performance. A la 85e session du conseil d’administration, tenue ce jeudi, le PDG de la PPM, Dr. Moussa Sanogo PhD, a d’entrée de jeu souligné qu’en plus de la poursuite des travaux du plan stratégique, il y a lieu de présenter les activités opérationnelles réalisées au cours de l’année écoulée. A l’en croire, l’année 2017 a marqué une grande maîtrise des besoins du secteur public en médicaments essentiels avec un taux de disponibilité des médicaments du panier de l’ordre de 97,6 % avec 238 jours de couverture des besoins en médicaments sur toute la pyramide sanitaire y compris les régions du Nord. En plus, la PPM a procédé à différents approvisionnements au cours de l’année 2017 entre autres : la distribution effective de 31 453 kits de césarienne simples et 14 305 compléments de kits dans l’ensemble des structures sanitaires publiques habilités ; la livraison aux hôpitaux et centres de santé de référence des intrants de lutte contre le paludisme conformément au plan de répartition du programme national de lutte contre le paludisme ; l’approvisionnement des 85 sites de prise en charge des personnes vivant avec le VIH (PVVIH) en ARV et produits connexes conformément à l’accord de partenariat PPM/Pnud. Pour le compte du ministère de la Santé et de l’Hygiène publique, la PPM a effectué des activités ; à savoir : la livraison des médicaments au titre des épidémies et des catastrophes pour un montant de 757 749 660 F CFA ; l’acquisition des médicaments de lutte contre la tuberculose et le cancer qui sont gratuits 307 715 620 F CFA ; l’achat des vaccins contre le choléra, la grippe, la méningite et le vaccin antirabique pour un coût total de 208 325 250 F CFA. Parlant de réalisation économique le PCA a fièrement annoncé la réalisation de 32 milliards de chiffre d’affaires par la PPM en 2017 contre une prévision de 30 milliards soit un dépassement de 10 %. Pour les attentes, d’énormes projets sont programmés courant 2018. Les investissements programmés sont de l’ordre de 3,350 milliards de F CFA, un niveau exceptionnel qui traduit les efforts déjà engagés dans le sens de la modernisation de la société et de la satisfaction des besoins en médicaments essentiels et dispositifs médicaux de l’arrêt 05-2303/MS-MEP-SG. A cela s’ajoutent les travaux d’aménagement du magasin du district et d’autres magasins régionaux ; la finalisation des travaux du département galénique, l’achat d’autres véhicules utilitaires, l’amélioration des outils de gestion et le matériel de manutention et de distribution, la réalisation des entrepôts modernes de Bamako (fondation déjà réalisée), des régions de Kayes, Koulikoro et Mopti sur un coût de 600 millions de F CFA (fonds propres) qui seront inaugurés en juin 2018. Conformément aux dispositions du contrat plan Etat/PPM, cette année 2018 marquera également la poursuite avec les nouveaux produits qui ont été mis sur le marché en 2017 ; à savoir : les consommables de dialyse, plusieurs types de réactifs des matériels médicaux, les produits sanguins, les couches médicalisées adultes, etc. Le PCA s’est montré très heureux avant de signaler qu’en plus des clients habituels le portefeuille client de la PPM s’est élargi avec le Laboratoire national de la santé, l’INRSP, l’Hôpital Mali-Gavardo, le Centre national de transfusion sanguine (CNTS), la Croix-Rouge malienne, le nouvel hôpital Golden Life Hospital, le CICR, l’Union européenne… Le PCA a prôné l’efficacité des moyens humains fortement rajeunis et le recours à l’expertise externe à travers le Groupe technique d’appui (GTA) pour impulser et refléter la productivité dans le domaine de compétence de la PPM. Ce qui encouragera en effet une série de formations continues du personnel (chauffeur, assistant de direction, comptable, informaticien, pharmacien gestionnaire…) dont le coût est estimé à plus de 25 millions de F CFA. En dépit des progrès et projets suscités, la PPM éprouve d’énormes difficultés quant au paiement des livraisons de médicaments et autres dispositifs médicaux effectués de février 2017 à nos jours au profit du secteur public qui se chiffrent à plus de 5 milliards F CFA d’impayés. Dognoumé Diarra

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here