1er congrès ordinaire du RpDM. : – Probable Candidature de Dr. Cheick Modibo Diarra en 2018

41
Une Plateforme en Gestation A l’issue du 1er Congrès Ordinaire le Rassemblement pour le Développement du Mali a ouvert ses portes le samedi 24 février 2018 au Palais de la Culture Amadou Hampâté Ba de Bamako. Occasion pour les militants et sympathisants de clarifier leur position sur la présidentielle de juillet 2018. Ce congrès a enregistré la présence des partis politiques amis et les délégués dudit parti. C’est dans une salle archicomble qui s’est tenu le 1er Congrès Ordinaire du RpDM sous la présidence de Dr. Cheick Modibo Diarra. Des délégués venus de toutes les régions du Mali, des six communes du District de Bamako et aussi de la sous-région ont massivement pris part à ces assises. Dans son intervention, à l’ouverture, Mme Rachelle Diassana, présidente du Mouvement des femmes du Rassemblement pour le Développement du Mali, a exprimé le souhait de voir Dr. Cheick Modibo Diarra se porter candidat à l’élection présidentielle du 29 juillet 2018. Ces braves femmes se disent prêtes à payer la caution du Dr Cheick Modibo Diarra si cette candidature se confirmait. Tour à tour, les responsables des partis politiques et associations qui avaient fait le déplacement, ont axé leurs interventions sur la situation sécuritaire dans l’espace sahélien en général, et particulier au Mali. Des maux qui ont pour noms le jihadisme, le narcotrafic, le viol, etc. Cependant, ils ont tous ensemble appelé à l’union sacrée autour de la République dont l’existence même est menacée. Tour à tour, les partis amis du RpDM ont salué le courage, l’engagement et la détermination du Dr. Cheick Modibo Diarra, Navigateur Interplanétaire, pour le Mali. Un pays où il a fait ses preuves surtout pendant les moments les plus durs avec le départ des partenaires. Le président du Mouvement -ATT, M. Jeamille Bittar, a, pour sa part, appelé les Maliennes et Maliens à la retenue et à l’union sacrée autour du Mali. Car, a-t-il dit, les hommes passent mais le pays demeure. Pour lui, tous les patriotes maliens doivent jouer leur partition pour sauver le pays au lieu de s’auto-accuser. ”Nous sommes tous responsables à un niveau ou à un autre”, a – t- il conclu. Le président du parti, Dr. Cheick Modibo Diarra, dans son discours d’ouverture, a invité les congressistes, surtout les femmes, à rester mobiliser derrière les mots d’ordre du parti concernant une quelconque candidature à la Présidentielle de 2018. Au moment opportun, le parti RpDM, membre de la Plateforme soutiendra toute candidature qui sera issue de ce regroupement de partis politiques républicains et intègres. Et cela, dans un bref délai. Selon lui, les négociations sont très avancées dans ce sens avec des partis politiques, et beaucoup d’associations pour la mise en place d’une Plateforme. Cette plateforme fera le bloc derrière un candidat en 2018. Ce choix de cet homme ou de cette femme sera porté par tous les autres partis politiques de la plateforme. Car, à la Plateforme, ils ont une même vision, , c’est-à-dire faire la politique autrement. Dans ce cadre, il serait difficile pour lui d’affirmer sa candidature en dehors de cette future plateforme. Avant de terminer, il a invité ses militantes et militants à rester mobilisé derrière les responsables et que la caution sera versée quel que soit le candidat. Y. MARIKO Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here