Création à Paris d’une coalition pour l’alternance au Mali en 2018: L’Adema déjà dans une alliance anti-IBK

39
Selon de sources concordantes, le samedi 24 Février dernier, la Bourse du Travail de Paris a vu la naissance d’une Coalition pour l’Alternance au Mali (CAM-France 2018). Les sections de France de nombreux partis politiques maliens et de nombreuses associations venant des quatre coins de la France et des provinces Françaises ont convergé à la Bourse du Travail pour la mise en place de cette Coalition qui s’annonce comme une force anti-IBK à laquelle appartient l’Adema à Paris. A défaut de désavouer sa section parisienne, le parti de Tiémoko Sangaré risque de précipiter sa sortie de la majorité et surtout du gouvernement. A la Bourse du Travail de Paris a vu la naissance samedi dernier d’une Coalition pour l’Alternance au Mali (CAM-France 2018). La mise en place de cette Coalition s’annonce comme une force anti-IBK. Selon différentes sources, parmi les formations représentées, on peut citer l’Urd, l’Adéma, CPC Maliko (Convergence patriotique pour le changement) du Pr Clément Mahamoudou Dembélé, le Parena, l’Alliance Mali Dambé de Maître Tidiane Guindo, Fares An ka wuli, Urdac, la Plate-forme Moussa Sinko, MDDM, SOS Adema, SADI, PSP et 15 Associations (CCDM, COGEMI, CDLDM, CMPF, CDR-France, MFDF etc). C’est dire qu’au Mali comme en Europe, les opposants au régime du président Ibrahim Boubacar Kéita sont à l’œuvre pour ‘’remanier’’ la présidence de la République en 2018. Tiébilé Dramé, un ténor de l’opposition et partisan d’une candidature unique de l’opposition séjourne actuellement en France où il a rencontré deux candidats à la présidentielle de Juillet 2018. Il s’agit du Pr Clément Dembélé Président de la Convergence patriotique pour le changement (CPC-Maliko) et Maître Tidiane Guindo, jeune avocat au barreau de Paris, candidat du parti Alliance Mali Dambé. Tous ont salué l’initiative de l’opposition pour une candidature unique en vue de réaliser l’Alternance au Mali. Nous sommes pour un Grand rassemblement pour réaliser l’Alternance au Mali afin d’éviter à notre pays un nouvel effondrement, disent en chœur, les membres de cette nouvelle alliance (Coalition pour l’Alternance au Mali en 2018). Pour atteindre son objectif d’alternance en 2018, la Coalition pour l’Alternance au Mali en 2018 pourrait participer à la mise en œuvre de différentes stratégies comprenant la rédaction d’un manifeste de l’alternance, la rédaction d’un programme minimum d’alternance et la recherche de consensus entre les différents candidats engagés dans l’alternance. A défaut de désavouer sa section parisienne, le parti de Tiémoko Sangaré risque de précipiter sa sortie de la majorité et surtout du gouvernement. En tous cas, il tient ce jour une importante réunion qui va décider du lancement de l’appel à candidature pour la désignation du porte étendard du parti de l’Abeille aux élections présidentielles du 29 juillet prochain. Ça sera sans nul doute la fin de sa collaboration avec IBK puisque le Premier ministre est décidé de faire sortir du gouvernement tous les partis qui désigneront un candidat. Donc, les prochains jours vont être chauds. Rassemblés par MD Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here