Le Président IBK à sa sortie d’hôpital à Paris : «La machine est en parfait état de marche»

140
Le Président IBK a effectué un check-up à l’hôpital militaire Percy de Clamart, lors de son dernier séjour de Paris, du 18 au 21 février dernier. À sa sortie des lieux, il a laissé entendre une phrase qui est porteuse de sens à plus d’un titre. «La machine est en parfait état de marche». Tel est son commentaire fait à Jeune Afrique, après avoir accompli ce qu’on peut appeler par un bref contrôle rapide de ses aptitudes physiques. Mais se montrer aussi rassurant que serein, et plus à la suite d’un tête-à-tête avec le Président Macron, ne signifierait-il pas un gage de quiétude pour la suite de son parcours politique ? Dieu seul sait. Mais pour les analystes des scènes politiques africaines francophones en général sur lesquelles les sorts des Chefs d’État sont décidés et scellés par l’Elysée, le Président Ibrahim Boubacar Kéïta, venait ainsi de recevoir les onctions politiques et médicales pour un second mandat à Koulouba. La ferveur l’ayant animé à sa sortie de Percy de Clamart semble témoigner de la bonne humeur que peuvent procurer un aval et un soutien du locataire de l’Elysée. D’autant plus que la présidentielle de juillet prochain aurait été l’un des sujets abordés par les deux Chefs d’État. IBK et Macron ont notamment évoqué la préparation de la présidentielle du 29 juillet, les questions sécuritaires et la montée en puissance du G5 Sahel. Entré à l’Élysée par l’avenue Gabriel, IBK a vu son homologue français en tête-à-tête pendant une trentaine de minutes avant d’être rejoints par leurs collaborateurs respectifs : le Directeur de Cabinet, Ibrahim Traoré, et le Secrétaire Général de la Présidence de la République Moustapha Ben Barka, côté malien ; le Conseiller diplomatique Philippe Étienne, le Conseiller Afrique Franck Paris et l’Amiral Bernard Rogel, Chef de l’Etat-major particulier, côté français. Autant dire que rien n’a été fait au hasard et que quelque chose devrait se mijoter à huis clos, histoire de mettre sur rampe la machine politique IBK. Toute chose qui justifiera plus tard « La machine est en parfait état de marche» qu’il a laissé entendre une fois la forme médicale de préparation terminée. Qui, donc, pour affronter le TGV IBK qui s’est ébranlé depuis Paris avec toutes les assurances à jour ? Katito WADADA : LE COMBAT Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here