Une dizaine de djihadistes tués dans des affrontements avec deux groupes armés au nord du Mali

21
Une dizaine d'hommes du chef terroriste Adnan Abou Walid ont été tués dimanche et lundi lors d'affrontements avec des éléments du Groupe d'auto-défense Touareg Imghad (GATIA) et du Mouvement pour le Salut de l'Azawad (MSA), ont indiqué mardi ces deux groupes dans un communiqué. Selon le communiqué conjoint, l'une des patrouilles du GATIA et du MSA sillonnant la zone à cheval entre le Mali et le Niger "est tombée sur une base de malfrats affiliés à Adnan Abou Walid". Il s'en est suivi deux affrontements au cours desquels "les malfrats ont été défaits". Et "une course-poursuite a été engagée suite à laquelle un troisième affrontement a eu lieu le 26 février 2018 dans la même zone". "La base de ces bandits et leurs positions ont été toutes détruites", précise le communiqué. Les deux jours d'affrontements ont fait une dizaine de morts "côté ennemi", dont le chef de la bande opérant dans la zone, alors que six personnes immobilisées du "côté ennemi seront remises à la disposition de l'autorité compétente", outre la saisie d'armes et de munitions. Aucun blessé n'a été déploré du côté de GATIA-MSA, indique le communiqué. "Ces malfrats sont aussi responsables de plusieurs attaques sur les populations civiles au Niger comme au Mali", d'après le communiqué conjoint. "GATIA et MSA sollicitent l'appui et l'engagement des autorités maliennes et nigériennes, y compris au niveau militaire, pour assurer une totale réussite des opérations de sécurisation en cours", conclut le texte.
Source : Africatime Africatime

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here