Gestion intégrée des ressources en eau: le cas di basson de Sourou attire l’attention des partenaires

17
Le Programme conjoint d’appui à la gestion intégrée des ressources en eau (PCA -GIRE) a organisé, du 27 au 28 février, dans la salle de conférence de l’hôtel Mandé, un atelier de formation sur l’élaboration d’un Schéma d’aménagement et de gestion des ressources en eau (SARE) et l’élaboration d’un Programme d’activité pour le développement et la gestion du bassin de Sourou dans la région de Mopti. La cérémonie d’ouverture des travaux s’est déroulée en présence de Paola DOUBLA, conseillère technique au programme GIRE ; Mme KANSAYE Dicko KANSAYE, responsable d’information et de communication de la Gestion intégrée des ressources en eau (GIRE) à la direction nationale de l’hydraulique ; Bafalié MARIKO, du service local de l’hydraulique de Bankass et de Koro ; de Henk, POST formateur et représentant des agences de l’eau des Pays-Bas et de plusieurs travailleurs de la direction nationale de l’hydraulique. L’objectif de cet atelier était entre autres de planifier un Programme d’activité pour le développement du bassin de Sourou ; former les agents pour l’élaboration d’un Schéma d’aménagement des ressources en eau (SARE) ; renforcer la mise en œuvre de la gestion intégrée des ressources en eau (GIRE) aux niveaux local, national et international en appuyant l’autorité malienne et les autres acteurs concernés par l’exécution de la politique nationale en matière d’eau. Les deux jours de l’atelier ont été marqués par diverses activités, dont des échanges sur la gestion du bassin de Sourou partagé entre le Mali et le Burkina Faso ; l’étude du bassin ; des travaux de groupe afin de planifier des activités qui peuvent être menées sur le bassin ; la formation des agents par les Néerlandais sur la maitrise de l’outil SARE. Mme KANSAYE Dicko KANSAYE a rappelé que cet atelier se tient après celui consacré à l’élaboration d’un Schéma directeur par le Mali et le Burkina Faso qui partagent l’eau du bassin de Sourou. Elle a aussi expliqué que ce bassin servait pour aux populations de la région de Mopti pour mener des activités génératrices de revenus. C’est pourquoi, affirme-t-elle, la direction nationale de l’hydraulique a jugé nécessaire de prêter attention à ce cours d’eau en réunissant tous les acteurs du bassin pour l’élaboration d’un Programme d’activité. Pour sa part, la conseillère technique à la GIRE, Paola DOUBLA, a indiqué que le présent atelier est nécessaire pour assurer la gestion du Sourou par le Mali et le Burkina Faso. Aussi, ajoute-t-elle, pour permettre aux deux pays de gérer le bassin sans conflit ni problème. Elle a affirmé que cette formation sera bénéfique sur le terrain, tout en saluant cette initiative du programme conjoint d’appui à la Gestion intégrée des ressources en eau. À son tour, le formateur Henk POST a souligné que cette formation est une occasion pour renforcer la lutte en vue d’une meilleure gestion de l’eau. M. POST a précisé que la GIRE est une méthode de gestion de l’eau d’un bassin ; d’un puits, d’un forage… Selon lui, la gestion intégrée des ressources en eau met l’accent sur la qualité de l’eau et non sur sa quantité. PAR SAFIATOU DOUMBIA ET MAGNE COULIBALY (STAGIAIRES) Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here