Le ministre de l’Habitat, à propos de l’occupation des voies d’accès aux logements sociaux : « C’est inadmissible ! »

53
Une délégation conduite par les ministres de l’Habitat et de l’Urbanisme, Cheick Sidiya Sissoko et des collectivités territoriales, Alassane Ag Hamed Moussa s’est rendue samedi dernier, à N’Tabakoro et à Kambila. Il s’agissait de voir l’état d’évolution des chantiers de Kambila et les travaux de viabilisation hors site des 5643 logements de N’Tabakoro. A N’Tabakoro, le constat était alarmant. Des constructions anarchiques ont obstrué les principales voies d’accès aux logements. Le Commandant de brigade de Kalaban-coro a été interpellé par le ministre Alassane Ag Hamed Moussa. Le gendarme a répondu que les constructions illégales sont faites la nuit. « Dès qu’elles sont détruites, ils reviennent pour reconstruire », a-t-il ajouté. Le ministre a montré des signes d’énervement et même parlé de destruction. Beaucoup plus à l’aise dans leur poste, les gendarmes nous ont affirmé qu’ils font leur travail, mais qu’ils manquent de carburant. « Ce sont les Chinois qui nous donnent du carburant », ont-ils révélé. logement Au cours de la visite, le Plan d’application du site des logements sociaux était régulièrement expliqué aux ministres. Le maire de Kalaban-coro, Tiécoro Amadoun Diarra, nous a dit que les problèmes fonciers étaient courants dans cette zone et que son intervention a conduit certains devant la justice, mais qu’il n’y avait pas de suite. Interrogé sur l’implication des maires dans l’attribution de faux papiers, Tiécoro Amadoun Diarra a soutenu que les maires ne délivrent aucun papier, car ce sont des sites d’habitation. Il a toutefois incriminé des agences immobilières, qui, en complicité avec le cadastre ou les domaines, font des affaires illégales, car, a-t-il ajouté, ils gagnent beaucoup d’argent en faisant ces tractations. Il a déclaré : « ici, tout le monde est devenu géomètre, à cause de l’impunité. » La délégation s’est ensuite rendue à Kambila, dans le cercle de Kati. La société SOPROMAC est chargée des travaux de 1000 logements sociaux de type F4 et F3. C’est dans le cadre de l’accord tripartite entre l’Office Malien de l’Habitat, le ministère de la Défense et des Anciens Combattants et la société SOPROMAC. Les travaux ont été exécutés à hauteur de 55,64% pour un délai d’exécution de 78,50%. Sur les 1000 logements prévus, nous a-t-on dit, 860 ont été réalisés. La visite a ensuite conduit la délégation à l’Usine à briques et la Centrale à Bétons de Kambila. Le ministre de l’habitat et de l’Urbanisme, Cheick Sidiya Sissoko, a montré sa satisfaction, car, selon lui, le travail est fait dans les règles de l’art et les délais sont respectés. Ces entreprises permettent de donner du travail aux jeunes de la zone, s’est-il réjoui. Il s’était auparavant, beaucoup plaint des constructions illicites sur les voies d’accès aux logements. Pour lui, « c’est inadmissible. » Le promoteur de SOPROMAC, Adama Bagayoko, a indiqué qu’avec l’appui des partenaires, ils ont pu boucler le financement de leur projet et respecter leurs engagements. De ce fait, ils ont embauché beaucoup de jeunes illettrés de la localité et assuré leurs formations. B.D.Canarddechaine.com Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps. Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here