Le Président du Conseil Supérieur de la Diaspora Malienne (CSDM) : Chérif Mohamed Haïdara est vraiment un imposteur

30
En lisant la tenue d’une conférence du CSDM du 17 et 18 Mars 2018, conférence convoquée en catimini suite à la haute trahison du Président Haïdara. Je suis Président du CSDM-SUISSE et membre de la commission d’organisation de la Conférence Internationale sur la migration prévue les 6-7 Avril 2018 à Bamako, l’organisation de cette conférence est une initiative du Conseil Supérieur de la Diaspora Malienne de France (CSDMF) . Le CSDM-France a associé les démembrements CSDM du Congo, Gabon, Algérie, Libye, Arabie Saoudite, Canada, Suisse, Espagne, Belgique, Angleterre et France tous ces pays sont en réseau sur le WhatsApp et chaque pays est membre d’une des 3 commissions. A savoir le thème de la Conférence Internationale est : Jeunesse-Migrations-Développement après 4 mois de travaux des commissions et des correspondances à tous les partenaires au Développement , au Président de la République , au Président de l’Assemblée , au Ministre des Maliens de l’Extérieur , au Ministre des Affaires Etrangères , à l’Ambassade de France , à l’Union Européenne à Bamako , à l’AFD, 12 ministères du gouvernement étaient invités , les associations des migrants , Association des Expulsés Maliens(AEM) les syndicats , un représentant de la majorité, un représentant de l’opposition , les institutions internationales au Mali , les Ambassades accrédités au Mali , la Société civile, le Patronat Malien , l’office du Niger , la chambre des agriculteurs , toutes les organisations des jeunes au Mali . Objectif de cette conférence : Comment maintenir la jeunesse malienne sur place ? Comment financer les projets sur place afin d’éviter les drames du Sahara et de la Méditerranée ? Le 11 Décembre 2017 une forte délégation du CSDMF s’est rendue à Bruxelles pour échanger sur la tenue de cette conférence à Bamako le mois d’Avril (6-7) avec un projet salué par les responsables de l’Union Européenne et l’UE a accepté d’accompagner le CSDMF. Depuis l’annonce de cette promesse de l’Union Européenne au CSDM-France le Président Haidara est devenu non coopératif, il a voulu s’approprier du projet en disant de rectifier un projet déposé auprès de l’Union Européenne en mettant à la place CSDM Bamako ce qui est irrecevable du côté de nos partenaires car l’Europe ne finance que les projets portés par la Diaspora et non une structure basée à Bamako. Le bureau France du CSDM avait rassuré Haidara qu’en tant que Président du CSDM, c’est lui qui fera l’ouverture et la Clôture. La France ne fera pas de discours. A notre grande surprise, après plus de 4 mois de travaux, Cherif Mohamed Haidara Président du CSDM envoie en clandestinité une lettre de report de la conférence sur la migration au Président de la République du Mali, au Président de l’Assemblée Nationale du Mali , aux Ministres des Affaires Étrangères du Mali , des Maliens de l’Extérieur , à l’Ambassade de France et à l’Union Européenne au motif : Risque de récupération politique de l’opposition. Comme membre de la commission d’organisation de cette conférence et Président du CSDM-Suisse je suis stupéfait par le contenu de ce courrier à savoir : Risque de récupération politique de l’opposition. Comment une opposition peut inviter tout le gouvernement et faire parrainer un évènement par le Président de la République et toutes les Institutions ? Le Président de la République est sollicité pour parrainer cette conférence Le Président de l’Assemblée Nationale est invité. Le Premier Ministre est invité, tout comme 12 ministres de la République Toutes les Institutions de la République, un membre de la majorité Présidentielle, un membre de l’opposition, les syndicats, les Directions Nationales. Voilà un homme qui crie sur tous les toits qu’il défend la Diaspora, il est disqualifié pour parler de la Diaspora. Par ailleurs nous demandons au Président du Conseil National de la Société Civile la radiation de Mohamed Chérif Haidara de son poste de chargé de la Diaspora et de l’Immigration , un malien digne ne prend pas contact avec des partenaires au Développement ( l’Union Européenne et l’AFD et l’Ambassade de France pour capoter un projet destiné à la jeunesse de son pays , cela veut dire jouer contre le Mali , jouer contre la Jeunesse , jouer contre la Diaspora , discréditer les Maliens. Nous allons demander la dissolution du CSDM pour haute trahison. A suivre Harouna Coulibaly Président du CSDM-Suisse Membre de la Commission d’organisation De la Conférence sur la Migration Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here