Ousmane Issoufi Maiga : « IR GANDA n’est pas un mouvement armé »

38
Lors de sa conférence de presse, organisée, samedi dernier, à son siège en commune VI du district de Bamako, l’Association des Communautés de Culture Songhoi en Mouvement (IR GANDA) a encore réitéré ses principes relatifs à la paix, la cohésion sociale, le vivre ensemble. Elle a martelé qu’elle n’entend pas se doter d’une brigade d’autodéfense, ou d’une milice. Pour le président d’IR GANDA, Ousmane Issoufi Maiga, la guerre n’est pas la solution aux problèmes. De ce fait, il a cité les exemples de la Libye, la Syrie, l’Irak, etc. Ces pays, a-t-il fait savoir, ont eu recours aux armes sans régler leurs problèmes. IR GANDA reste fidèle à ses principes. Elle compte restaurer la paix, renforcer le tissu social, la cohabitation pacifique. Le président du mouvement a précisé qu’IR GANDA n’est pas un parti politique, pas une association à but lucratif, culturel et confessionnel. C’est un grand rassemblement d’hommes épris de justice et de paix, au Mali, notamment, dans les régions du Nord. Elle est en train de s‘implanter dans toutes les régions du pays et dans la diaspora. IR GANDA a reconnu que la situation sécuritaire se détériore de plus en plus. Elle a signalé plus de 1500 morts en 2017. Dans le cadre de son mécanisme de veille, IR GANDA a rencontré différents acteurs, dont ceux, qui sont impliqués dans la mise en œuvre de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation au Mali. Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here