Formation des collectivités territoriales: le budget 2018 évalué à 874 565 000 F CFA

21
Le Centre de formation des collectivités territoriales (CFCT) a tenu, hier lundi, dans ses locaux la 11e session ordinaire de son conseil d’administration. Cette rencontre annuelle a été l’occasion pour le CFCT de porter un regard rétrospectif sur les résultats engrangés et de poser les jalons des perspectives pour l’année 2018. Ce conseil d’administration était présidé par le ministre des collectivités territoriales, Alhassane AG Hamed Moussa, en présence de la directrice du Centre de formation des collectivités territoriales, COULIBALY Thérèse SAMAKE, et des membres du conseil d’administration de la structure. Le ministre des Collectivités territoriales a affirmé que les résultats enregistrés au cours de l’année 2017 ont été obtenus grâce à l’exécution du budget à hauteur de 81 %. En 2018, dit-il, le budget proposé est équilibré en recettes et en dépenses à la somme de 874 565 000 F CFA, contre une prévision de 1 365 495 006 F CFA en 2017. Le ministre a précisé que le budget de 2017 comportait des ressources de 2016 non utilisées. Afin de poursuivre la dynamique des résultats engrangés en 2017, cette année le CFCT envisage entre autres : l’adoption de la loi fixant la contribution directe des collectivités territoriales au financement de la formation de leur personnel (équivalent de 3 % de la masse salariale) ; l’amélioration de la communication du Centre vis-à-vis des acteurs (ministère de tutelle, Collectivités territoriales, Associations d’élus des collectivités territoriales) ; l’amélioration de la qualité des formations comme le renforcement du dispositif de sélection, de formation et de suivi des formateurs ; la formation des nouveaux élus, notamment ceux issus des élections communales, locales et régionales, sur leurs rôles et responsabilités ; le renforcement du partenariat ; la poursuite des activités de renforcement des capacités à travers l’élaboration et la vente de catalogue de formation, la systématisation des activités de suivi, d’accompagnement et de coaching des auditeurs formés ; l’initiation des activités d’étude et de recherche et enfin le renforcement du dispositif de valorisation, d’entretien et de maintenance des locaux et équipements, y compris le système d’approvisionnement en eau, pour une plus grande attractivité et un fonctionnement à la hauteur des attentes. Le ministre des Collectivités territoriales, Alhassane AG Hamed Moussa, a rappelé quelques actions majeures qui ont dominé la vie du Centre durant l’année 2017. Il s’agit notamment de l’élaboration de documents structurants le Plan stratégique de développement, le plan triennal de formation, le plan de recrutement et de formation du personnel et le plan marketing ; la finalisation et l’adoption en cours des projets de texte pour la mise en place d’un système de financement pérenne de la formation et d’un mécanisme de rémunération des prestations du CFCT dans le cadre des formations sur demande des partenaires ; la conception et la réalisation (depuis octobre 2016) d’un Programme de formation initiale de plus de 400 fonctionnaires intégrés dans la fonction publique des collectivités territoriales ; la formation financée par le Fonds national d’appui aux collectivités territoriales (guichet DAT – Dotation d’Appui Technique) et se déroulant au siège du CFCT ; la conception et la mise en œuvre de la formation des Autorités intérimaires et des Collèges transitoires des régions de Tombouctou, Gao, Kidal, Taoudénit et Ménaka avec un cofinancement PADRE/GIZ et MINUSMA ; la conception et la mise en œuvre d’un programme de formation de 782 nouveaux élus issus des élections communales de novembre 2016 portant entre autres sur le module « Gouvernance locale dans un contexte de fragilité » ; la formation d’au moins 1 251 élus et agents au siège du CFCT de janvier 2015 à décembre 2017 et l’inauguration du Centre de formation des collectivités territoriales. Le ministre a indiqué que les résultats obtenus au cours de l’année 2017 étaient encourageants et traduisent à suffisance la synergie d’actions de toute l’équipe. C’est pourquoi il a adressé des mots de félicitations et d’encouragements aux cadres et aux agents du CFCT. PAR MAGNE COULIBALY (STAGIAIRE) Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here