Mort programmée de l’Association pour le jumelage et la coopération Rennes Plateau dogon (AJCRPD) ?

19
Après la magouille constatée dans le recrutement au poste de Coordinateur de l’Association pour le jumelage et la coopération Rennes plateau dogon (AJCRPD), il nous revient, de sources sûres, que ledit coordinateur a rendu le tablier. Raisons avancées, il n’aurait pas les compétences requises, selon lui, pour le poste. Ainsi, il a, de lui-même, rendu le tablier. Pour le remplacer, les partenaires n’ont trouvé d’autres moyens que de prendre quelqu’un qui n’a même pas postulé au test de recrutement pour le poste. Cela, en violation des critères qu’ils ont eux-mêmes établis. Toute chose qui n’augure pas d’un lendemain certain pour l’Association, quand ces premiers responsables se mettent à violer les textes régissant la structure. Pour rappel, le recrutement du coordinateur qui vient de démissionner n’avait pas été effectué dans les règles de l’art. En effet, selon le collectif des candidats, lancé depuis février 2017, ce processus a abouti par le choix de trois candidats pour l’entretien final qui devait voir l’un d’entre eux retenu. Mais, à leur grande surprise et en violation des critères qu’ils ont eux-mêmes établis, les partenaires français de l’Association ont introduit, à l’entretien final, un quatrième candidat qui n’a pas suivi les autres testes du recrutement. Notre source indique que, ce dernier qui vient de rendre le tablier avait été retenu comme coordinateur de l’Association, ne remplissait aucun critère du poste. En effet, selon les termes de l’offre à candidature pour ce poste, il est exigé que le postulant parle la langue dogon et peulh et ait une bonne connaissance du milieu. Toute chose que notre «heureux et mystérieux candidat élu» ne remplissait guère. Il n’est ni du milieu, n’a aucune connaissance du terrain, à par le fait, qui se dit, qu’il a fait des études à Mopti et ne parle aucune des langues de la zone d’intervention du projet qui est le cercle de Bandiagara avec ses 21 communes. Ainsi, devant les faits, il a été obligé de rendre le tablier. Et, avec le recrutement de nouveau coordinateur, aussi, en violation des textes, les jours de l’AJCRPD seraient désormais comptés. Il importe de retenir par ailleurs que l’AJCRPD intervient dans plusieurs domaines comme l’agriculture et développement rural, l’appui institutionnel , l’artisanat, le commerce et services, l’eau et assainissement, la formation et insertion professionnelle , la scolarisation, et l’urgence. Elle intervient notamment pour des projets axés sur l’accès à l’eau et la protection de la ressource, ainsi que l’irrigation. L’AJCRPD fédère les associations rennaises réalisant des actions de coopération et de développement sur le Plateau Dogon. Alors, il revient aux responsables de l’AJCRPD d’œuvrer dans le respect des textes pour la bonne marche de cette coopération au bénéfice de la population locale. Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here