Sondage d’opinion : Le directeur de GISSE dénonce la complicité entre Barkhane et les groupes armés

28
Le directeur de L’institut de sondage GISSE (Groupement d’Intérêts Scientifiques des Statisticiens Economistes), Sidiki Guindo a dénoncé la complicité entre la force Barkhane et les groupes armés dans la crise du Mali. C’était lors de la cérémonie de présentation des résultats de son neuvième numéro de sondage d’opinion dénommé “ Mali-Mètre“ dans un hôtel de Bamako le 1er mars 2018. La fondation Friedrich Ebert Stiftung (FES) a organisé une cérémonie de présentation de son neuvième numéro de sondage d’opinion dénommé “Mali-Mètre “. C’était hier jeudi 1er mars 2018 à l’hôtel de l’Amitié en présence des hommes de médias. La cérémonie était présidée par le représentant résident de la FES, Philip M. Goldberg. Il était assisté par le directeur de GISSE, Sidiki Guindo. Ce sondage qui s’est déroulé du 10 au 30 novembre 2017 a concerné 2156 personnes dans le district de Bamako et dans les capitales régionales. Les sujets étaient âgés de 18 ans et plus. Mali-Mètre est un instrument d’analyse socio-politique qui a pour but, non seulement de recueillir les perceptions et les opinions politiques des Maliennes et des Maliens mais aussi de les porter à la connaissance du public notamment les décideurs politiques. Il est réalisé une fois dans l’année et porte sur des sujets d’actualité. Il capte les perceptions des populations sur les sujets d’actualités. La présente publication constitue la 9è édition sans oublier l’édition spéciale qui a été consacrée aux régions de Gao, Kidal et Ménaka. Selon le représentant de la FES résident au Mali, Philip M. Goldberg, cette initiative a comme fenêtre d’opportunité la résolution durable et effective des défis dont se trouve confronté notre pays et cela à travers la collecte de la perception des populations mise à la disposition des décideurs politiques, des acteurs de la société civile et de la communauté internationale pour un meilleure ciblage des interventions en vue d’obtenir de meilleurs résultats. Il s’agit là pour FES d’apporter sa modeste contribution pour une sortie de crise durable de la que traverse notre pays. Aussi il a apprécié les efforts des décideurs sous l’angle de la perception populaire des populations. Pour Sidiki Guindo malgré les efforts déployés par l’Etat malien, 53% des Maliens restent encore préoccupés par la crise récurrente du Nord. Il reproche à Barkane une complicité avec les groupes armés qui plombe l’avancé de l’Accord de paix et de la Réconciliation. Adama Diabaté avec Awa Sogodogo Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here