Reprise de l’élection de la ligue de football du district de Bamako : Boubacar Monzon Traoré invité à être candidat pour la énième fois

21
Le Comité de normalisation mis en place par la Fifa et la Caf a décidé de reprendre l’élection de la ligue de football du district de Bamako. Pour ce faire, une Assemblée générale extraordinaire est prévue pour le samedi 10 mars, au Stade du 26 Mars de Yirimadio, en vue de mettre en place un nouveau bureau. Ce sera donc la 3ème fois qu’on reprenne cette élection, toujours suite à des plaintes du désormais ex-président de la ligue, Boubacar Monzon Traoré. Ce vieux qui a aujourd’hui sa place à la mosquée continue toujours de prendre le football malien en otage, en sachant bel et bien qu’il n’a plus la chance de revenir à la tête de cette ligue car entre lui et Kassoum Coulibaly dit Yambox, il n’y a pas match. “Même si on organise aujourd’hui, Yambox gagnera parce qu’il a la majorité avec lui. Boubacar Monzon se fatigue pour rien. Comme lors des précédentes, il n’ose même pas se présenter. Sinon, il sera humilié” nous a confié l’un des dirigeants sportifs de la ligue de Bamako. En tout cas, Boubacar Monzon Traoré doit tout faire pour déposer sa candidature à cette élection de vérité, pour ne laisser filer cette opportunité de prouver la majorité dont il se réclame. Mais si, réellement, il veut être président de la Ligue de football du District de Bamako ! Notons que le Comité de normalisation (Conor) semble être décidé, cette fois-ci, de régler les problèmes du football malien. La Présidente, Mme Daou Fatoumata Guindo et son équipe ont rencontré, le week-end dernier, les différents acteurs des ligues régionales de Ségou, Kayes et Mopti. Il s’agissait de s’imprégner de leurs problèmes en vue de les régler définitivement. Pour le moment, aucune décision n’a été prise. On parle aussi du démarrage du championnat national prévu pour ce vendredi. Mais la question qui est sur toutes les lèvres, c’est de savoir avec quelles équipes ? D’ores et déjà, certains clubs proches des frondeurs sont catégoriques. Ils veulent, tout simplement, s’inscrire dans une logique de boycott des compétitions organisées par le Comité de normalisation. A.B. HAÏDARA Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here