SOMAGEP : Cette société qui fait des malades de calcul rénal

45
La société malienne de gestion de l’eau potable (SOMAGEP) est un service public qui a pour missions essentielles le ravitaillement en eau potable des populations maliennes. Le constat est que cette eau ne serait pas bonne en consommation et causerait beaucoup de maladies rénales et intestinales. L’unanimité est faite aujourd’hui sur la croissance continue et souvent même compliqués des cas de maladies de calcul rénal. Ce mal serait dû en partie à une ingestion des eaux de mauvaise qualité. Et le doigt accusateur serait pointé sur les sociétés de production et de service d’eau au Mali. Il faut comprendre qu’on a assisté à une prolifération des PMI qui sont versées dans la production de l’eau en sachet. Longtemps critiquée par les consommateurs, l’eau en sachet devenait une épine dans les pieds des maliens et cela serait dû à un laxisme récurent de l’ANSSA, le service chargé du contrôle des aliments au Mali. Après que des licences soient délivrées à des gens sans un réel contrôle préalable, les dangers dus à la consommation de cette eau hors-normes ont été écartés. Le problème reste du côté de la seule agence étatique en charge du traitement et de la livraison d’eau potable, la SOMAGEP. Le constat est encore plus amer à ce niveau. Au regard de l’état souillé des tuyaux de robinet qui ne produisent plus de l’eau potable. Tout le monde est convaincu que ces canaux de drainage de l’eau des robinets sont infestés à la seule vue de l’eau qui y coule. Du rouge claire, ces eaux de robinet deviennent par la suite jaunâtres et il faut plusieurs heures pour que l’eau devienne incolore. Hors pendant ce temps le compteur continuera à marcher. Chose que le consommateur évite pour ne pas se faire alourdir la facture. Ce qui provoque chez le consommateur beaucoup de maladies intestinales mêmes urinaires. Le rang de patients grossit sans cesse maintenant devant les services d’urologie dans nos nombreux hôpitaux. Le diagnostic est que beaucoup d’entre eux souffre de calcul rénal qui serait dû à la consommation d’eau impure. Avant, il était dit que ces maladies sont dues en partie à la absorption d’eau de puits ou des cours d’eau mais aujourd’hui la réalité semble être autre que cette première thèse. Si l’un des soucis majeurs des hautes autorités maliennes était vraiment la santé pour tous, pourquoi encore cette eau qui est produite par des services spécialisés de l’Etat continuerait-elle à porter atteinte à la santé des personnes ? Les services de santé publique ne serait-il pas à la hauteur des souhaits ou sont-ils complices de cet état criard et assassin ? En tout cas, les investigations sont en cours pour déceler les failles d’une société qui ne se plait que dans la médiocrité et le laxisme. La SOMAGEP-sa devient une épine qui continue de piquer les maliens d’une part par le coût élevé de la livraison d’eau et d’autre part la qualité douteuse de l’eau servie. Sinaly M DAOU

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here