1er congrès ordinaire du bureau des jeunes du parti Yéléma : Diakardia Diakité élu pour trois ans !

25
Le pavillon des sports du stade omnisport Modibo Kéita a servi de cadre le samedi 3 mars à la cérémonie d’ouverture du 1er congrès ordinaire des jeunes du parti Yéléma. C’était sous l’égide du président du comité exécutif central du parti, Moussa Mara. Placé sous le thème « stratégie de mobilisation et de communication pour les élections présidentielle de 2018 », la présente assise a vu la participation des délégués venus des dix régions du Mali et de la Diaspora. Le président de la jeunesse de la cellule commune II du district de Bamako, AliouSigués’estréjoui de la confiance placée sur sa commune pour abriter un évènement d’une telle importance historique. Il a ensuite rappelé l’historique de la mise en place de la coordination des jeunes de Yéléma. « Au départ, il y’avait trop d’hésitations et d’incertitudes. Mais grâce à l’opiniâtreté, à la déterminationet à l’engagement des leaders, nous voilà aujourd’hui à l’ouverture du 1er congrès ordinaire », a-t’il commenté. Pour président de la commission d’organisation, Mody Sidibé, ce jour sera retenu comme la date de la création du bureau de la jeunesse du parti. Celui-ci s’aura prendre la mesure des enjeux, a-t-il commenté. Le chef de centre de Sibiribougou en commune IV a invité ses camarades à s’engager résolument sur la voie de la cohésion. « Dans beaucoup de formation politique, la jeunesse est le bras armé, elle est un outil pas un cerveau » a déclaré le président du comité exécutif central du parti, Moussa Mara. Tout le contraire au parti Yéléma, a poursuivi l’ancien Premier ministre. Suivant ces propos, les jeunes travailleront sur les stratégies, conscientiser et mobiliser et convaincre. Là aussi « Yéléma innove » complète-t-il. Parce que, ailleurs c’est mobiliser les jeunes, mettre du carburant dans les motos et faire des tintamarres, a-t-il analysé. Chez les jeunes du parti, c’est comment convaincre, expliquer à la jeunesse la situation réelle du pays et les voies et moyens pour s’en sortir. Selon lui, la couche juvénile constitue la force motrice du Mali avec 80% de la population à moins de 35 ans. « Elle est le présent et pas l’avenir », analyse-t-il. Il a assuré de tout le soutien du comité exécutif central. Celui-ci n’imposera aucun choix sur le bureau des jeunes. Il est autonome, a assuré l’ancien candidat malheureux de l’élection présidentielle de 2018. A l’issue des travaux, un bureau de quatre-vingt-trois membres dirigé par Diakardia Diakité pour trois ans a été mis en place. Le tout nouveau président du bureau des jeunes s’est engagé à poursuivre l’implantation du parti à l’intérieur et à l’extérieur du Mali. Abdrahamane Sissoko

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here