Dr Ibrahim Haïdara, Psychologue : « Les femmes se marient beaucoup plus tard qu’il y a dix ans »

53
Psy 2a, le premier cabinet de psychologie au Mali, a ouvert ses nouveaux locaux à Niaréla, frontière Cité du Niger. La cérémonie d’inauguration a eu lieu le jeudi 1er mars 2018. Le fondateur du cabinet, Dr Ibrahim Haïdara, a ainsi saisi l’occasion pour faire le bilan de ses activités depuis l’ouverture du cabinet, le 1er juillet 2017, à nos jours. Le psychologue a ainsi ausculté 201 patients dont 45 hommes, 60 femmes, 55 couples, 23 jeunes, 10 adolescents et 8 enfants. Le plus jeune patient qu’il a eu ausculté est âgé de 4 ans. Dr. Haïdara a, toutefois, tenu à préciser un fait assez étonnant : les femmes sont les plus motivées à venir pour des consultations. Et très généralement, ce sont des femmes de poigne, « à la Margaret Thatcher ». Il a aussi souligné que les femmes se marient beaucoup plus tard qu’il y a dix ans. S’agissant des motifs de consultation, ils se répartissent comme suit : professionnel 55, couple 125, parents 79, expatriation/intégration 44, santé physique 61, santé mentale 65 et autres 30. Le psychologue a insisté sur le volet mental de la santé. Car, selon ses explications, être en bonne santé n’est pas juste bien se porter physiquement, mais aussi mentalement. Il déclara aussi que beaucoup ont un grain de folie en eux, et que la folie n’est pas forcément « se mettre à nue et fouiller dans les poubelles ». Curieusement, lors de ses consultations, il a vraiment du mal avec les patients intellectuels comparativement à ceux ne pouvant pas être considérés comme faisant partie de l’élite. Egalement, des tradi-thérapeutes et autres marabouts le sollicitent. Un autre constat, c’est le nombre assez fréquent d’enfants autistes au Mali. Malheureusement, l’autisme étant un mal méconnu, l’enfant grandit avec, et de ce fait, la guérison est quasi impossible. La société s’individualise et l’homme avec. Alors qu’il y a plusieurs années, la grande famille ou le clan constituait un soutien social important, aujourd’hui, l’homme est quasiment son seul soutien. Et avec le stress, la pression et les problèmes, il devient plus fragile mentalement. D’où, de nos jours, l’importance du rôle d’un psychologue. C’est en somme ce qu’a expliqué le psychologue lors de son exposé. « On ne rigole plus, on ne mange plus, les gens n’ont pas le temps. L’homme s’individualise ». a-t-il conclu. Ahmed M. Thiam thiam@journalinfosept.com

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here