Santé : Un laboratoire mobile pour les pays de G5 Sahel

31
Il les aidera à développer leurs capacités de prévention et de riposte face aux risques biologiques L’Allemagne à travers sa coopération d’aide en Afrique, a remis un laboratoire mobile pour le réseau Bio-sûreté. C’était à l’occasion d’une cérémonie officielle qui a réuni le jeudi dernier, au Centre d’infectiologie Charles Mérieux (CICM), côté allemand Mme Annette Brener, le Colonel Roman Wolfel et l’ambassadeur Dietrich Becker. Du côté malien, il y avait le conseiller technique au ministère de la Santé et de l’Hygiène publique Dr Sékou Oumar Dembélé, le directeur par intérim du CICM, Pr Bouréma Kouriba et le point focal de G5 Sahel au Mali, Cherif Hamidou Ba. Pour l’Ambassadeur allemand, cette donation s’inscrit dans le cadre d’une solidarité manifeste de la République fédérale d’Allemagne aux côtés des pays amis de G5 Sahel. Il s’agit à travers ce laboratoire mobile de pouvoir lutter contre des épidémies telles qu’Ebola, par un déplacement pour faire des prélèvements aux besoins d’analyse. Cela n’est possible que par une approche concertée dans une situation de crise complexe. Pour ce faire, les autorités et les experts de différents secteurs doivent collaborer, afin de réduire les risques biologiques, voire les combattre efficacement en cas d’urgence a dit SEM. Dietrich Becker. Pour le représentant du minister de la Santé, l’acquisition de ce laboratoire mobile constitue un bouffée d’oxygène dans l’amélioration de notre système de surveillance épidémiologique. Sékou Oumar Dembélé a remercié le pays donateur pour ce geste qui va contribuer à enlever une épine de leurs pieds par rapport à leurs dispositifs de surveillance contre ces épidémies. Pour le fonctionnement de ce laboratoire mobile, des unités de formation ont été mises en place pour garantir la capacité d’action du réseau de bio-sûreté du G5 Sahel. Egalement, des cours spéciaux ont été initiés pour former les scientifiques désignés par les pays membres, pour travailler dans les laboratoires mobiles. Rappelons que la création d’un réseau de la bio-sûreté a posé la première pierre d’une coopération entre les pays du G5 Sahel dans le domaine de la bio-sûreté. De ce fait, il servira aux échanges d’expériences et à la coordination des mesures de bio-sûreté. Diakalia M Dembélé

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here