Lutte contre l’extrémisme violent : Le Premier ministre sollicite l’implication des leaders religieux

32
Le Premier ministre, Soumeylou Boubèye Maïga, poursuit sa série de visites de courtoisie. Il était, hier, au domicile du président du Groupement des leaders spirituels musulmans du Mali (GLSM), Ousmane Chérif Madani Haïdara. Celui-ci et ses collaborateurs ont garanti leur soutien au chef du gouvernement dans ses missions et ont formulé des bénédictions pour le pays. Cette visite s’inscrit dans une tradition désormais établie consistant pour l’exécutif de consulter toutes les entités représentatives du pays pour solliciter leur accompagnement. Le déplacement du chef du gouvernement était d’autant plus important que les plus hautes autorités ont fait de la lutte contre l’extrémisme religieux une priorité. Dans ce combat, les leaders religieux peuvent être des alliés de taille. «En tant qu’Etat, nous assumons la partie administrative et sécuritaire. Mais la réponse doctrinale appartient aux religieux, ceux qui ont une interprétation de la religion totalement différente de celle que les terroristes essayent de nous imposer», a expliqué le Premier ministre lors de cette visite à Banconi. Depuis sa nomination à cette haute fonction, Soumeylou Boubèye Maïga oeuvre afin donner un nouveau souffle à la mobilisation des religieux autour de l’Etat pour barrer le chemin à ceux qui veulent détruire les fondements sur lesquels «reposent notre société et notre Etat». Au nombre de ces fondements, il a cité les valeurs républicaines de laïcité, de tolérance, de coexistence harmonieuse entre toutes les communautés. Aussi, a-t-il souligné, le Mali bénéficie de la solidarité du monde entier parce qu’il est identifié comme une nation respectueuse de la diversité, de la pluralité, de la démocratie. «Quand nous aurons perdu ces valeurs-là, nous n’aurons plus d’amis», a averti Soumeylou Boubèye Maïga. Il s’agit pour nous, ajoute-t-il, de travailler à ne pas tomber dans le piège. Parlant justement de terrorisme, le Premier ministre a promis un réveil brutal à tous ceux qui refusent la main tendue de la République. «Ils seront combattus avec fermeté et sans aucune concession sur le plan sécuritaire», a martelé le visiteur. «Autant, tous ceux qui sont les garants d’une certaine pratique religieuse doivent se mobiliser pour barrer le chemin à cette dérive», a prêché le chef du gouvernement. Par ailleurs, il a indiqué que toutes les écoles coraniques seront intégrées dans le système éducatif national, afin que «nous puissions aussi préserver nos concitoyens les plus jeunes, contre cet endoctrinement et préserver l’équilibre du pays». En outre, Soumeylou Boubèye Maïga a assuré l’appui l’Etat aux leaders spirituels dans les activités qu’ils auront à mener dans le cadre de la lutte contre l’extrémisme violent. Cette visite a été bien appréciée par le Groupement des leaders spirituels musulmans du Mali. Ousmane Chérif Madani Haïdara, président du GLSM, a exprimé son soutien au chef du gouvernement dans ses nobles missions de combattre le terrorisme et de rassembler les Maliens. Les leaders spirituels, a-t-il assuré, joueront toute leur partition dans la lutte contre le terrorisme. Ainsi, continueront-ils à prêcher la tolérance, la fraternité universelle et la paix, comme enseigné par le vrai islam. Issa DEMBÉLÉ Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here