Mise en œuvre de l’AMO: le budget 2018 de la Canam en hausse de 7,55%

16
La Caisse nationale d’assurance maladie (CANAM) a tenu, le mercredi dernier son 16e conseil d’administration. Il a approuvé le budget de la CANAM au titre de 2018 à la somme de plus de 57 milliards FCFA contre 53 milliards de FCFA, soit une augmentation de 7,55 %. Le président du Conseil d’administration de la structure, Mamady KANE, a présidé ladite séance de travail portant sur l’adoption du procès-verbal de la 16e session ordinaire ; l’état de la mise en œuvre des recommandations de la 5e session extraordinaire, l’examen et l’adoption du budget de 2018. Dans son discours d’ouverture de la rencontre, M. KANE a expliqué que la CANAM était responsable de l’application du régime d’assurance maladie obligatoire, à l’instar des autres institutions de sécurité sociale. Cette politique contribue, selon lui, à l’atteinte de l’objectif stratégique n° 9 du Plan de Développement sanitaire et social (PDDSS) pour la période 2015-2023. Selon lui, l’objectif de ce plan est de « développer un système de financement permettant une meilleure mobilisation et utilisation des ressources financières pour la santé, une meilleure accessibilité aux services de santé et qui incitent les prestataires et les utilisateurs à être plus efficients ». Pour cette année, le budget proposé au conseil d’administration était chiffré à 57 011 500 000 FCFA, a déclaré le président Mamady KANE. Contrairement à l’exercice de l’année dernière, ce budget a augmenté de 7,55 %. Suivant la répartition des activités, le président a déterminé que ledit budget sera consacré aux dépenses techniques, aux dépenses d’investissements et d’équipements ainsi qu’aux dépenses de fonctionnement. Plus en détail, il a précisé que l’argent affecté aux dépenses techniques se chiffre à 37 057 865 967 FCFA, soit 65 % de l’ensemble des dépenses. Quant aux dépenses d’investissement, elles sont évaluées à plus de six milliards de FCFA et représentent 11 % du budget de la CANAM. Pour ce qui concerne les dépenses d’équipements et les dépenses de fonctionnement, elles occupent 24 % des charges totales de la structure avec un budget de plus 13 milliards de nos francs. Ces dépenses sont en hausse de 15, 21 % par rapport au budget de 2017, d’après le président du conseil d’administration. Cette hausse s’explique, souligne-t-il, par l’augmentation occasionnelle des frais de personnels à titre d’enrôlement pour la production des cartes biométriques et l’animation des espaces AMO. Outre le budget, la session a identifié également les actions à mettre en œuvre au titre l’exercice qui débute. Ainsi, en 2018, la CANAM envisage de poursuivre la mise en œuvre du système d’information intégrée biométrique qui constitue désormais le cœur du métier pour la gestion du régime d’assurance maladie obligatoire (CANAM) ; de poursuivre la campagne d’enrôlement biométrique et renforcer les opérations d’immatriculation de proximité ; d’optimiser le dispositif de l’assurance maladie obligatoire vers une couverture maladie universelle. En plus de ces actions, il est prévu d’améliorer le parcours de l’assuré au sein des établissements conventionnés, de poursuivre la mise en œuvre du plan de prévention et de lutte contre la fraude, de poursuivre et de renforcer le partenariat avec la presse pour une meilleure synergie de communication autour de l’AMO. Par Sikou BAH Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here