Zone aéroportuaire : les déguerpis divisés

25
es déguerpis de la Zone aéroportuaire Niamakoro-Diallobougou divisés en deux camps, ont failli s’affronter hier lundi à propos de la gestion foncière de la zone. L’affrontement a été évité grâce à l’intervention de la Brigade de la gendarmerie de l’Aéroport international Modibo Keita de Sénou. Selon certaines sources, la situation d’hier a été provoquée suite à l’appel des géomètres par le camp du maire du district, Adama Sangaré, de procéder au morcèlement de ladite zone. Le camp hostile au maire Adama Sangaré présent sur les lieux a demandé l’arrêt des travaux. « On était dans un même bureau, ils ont claqué la porte pour diverses raisons. C’est suite à la suspension du maire Alou Coulibaly qu’ils ont profité pour appeler des géomètres à venir faire le morcellement de la zone», a déclaré le vice-président du bureau de coordination des Associations des déguerpis de Niamakoro-Diallobougou, Amadou Cissé. Il accuse Adama Sanagaré d’être à l’origine de la division de leur organisation à travers sa partialité dans la gestion du dossier. Quant aux partisans du maire Adama Sangaré, ils dénoncent une falsification des dossiers « Tous ceux qui connaissent l’administration doivent savoir que le maire du district est crédible et habilité à faire le travail de la gestion foncière de la zone aéroportuaire», ont-ils expliqué. « Le nombre de déguerpis était de 4000 lorsque le maire du district a demandé à apporter leurs dossiers. Ils ont augmenté le chiffre à 7000 déguerpis », a rappelé le président de la coordination des déguerpis de Niamakoro, Oumar Konta qui a ajouté que « le maire de la commune VI ne maitrise pas trop le dossier. Il vise seulement à s’accaparer des terres ». Pour mémoire, le déguerpissement de la zone aéroportuaire est survenu le 20 janvier 1995. Moctar Dramane Koné, Stagiaire Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here