Dakar-Bamako Ferroviaire : Une enveloppe de 523.041.177 FCFA d’arriérés de salaires et de cotisations sociales (AMO, INPS) à justifier

20
Selon le Rapport de l’audit comptable et financier de la gestion de l’activité de la phase transitoire du chemin de fer Dakar-Bamako Ferroviaire (DBF), il a été relevé des cas d’insuffisances. Des insuffisances au nombre desquelles les arriérés de salaires et cotisations sociales (AMO, INPS) de quatre (4) mois (septembre, octobre, novembre et décembre 2017) avec des malversations financières. Un bilan qui exige des réponses par le staff de BDF (Bamako Dakar Ferroviaire). C’est ainsi qu’au terme du Rapport d’audit comptable et financier de la gestion de l’activité de la phase transitoire du chemin de fer Dakar-Bamako Ferroviaire (DBF) en date du 13 février 2018, il a été décelé des failles et de nombreux cas d’insuffisances dans la gestion de cette entreprise. Il a été constaté dans un premier temps par les auditeurs des cas d’arriérés de salaires et de cotisations sociales (AMO, INPS) de quatre (4) mois (septembre, octobre, novembre et décembre 2017) pour un montant de 523.041.177 FCFA. Le traitement desdits arriérés et cotisations doit être fait par la Direction des Finances et du Matériel du Ministère de l’Équipement et des Transports, la Direction des Ressources Humaines (DRH) du secteur concerné et leur paiement direct par le payeur Général du Trésor. La fin de la gestion transitoire de DBF Il a aussi été instruit aux autorités compétentes, à l’issue de cet audit, de prendre les dispositions idoines pour mettre fin à la gestion de la phase transitoire de l’activité du chemin de fer Dakar-Bamako Ferroviaire d’ici à la fin de mars 2018 et de convoquer aussitôt une réunion extraordinaire du Comité d’Orientation en vue de mettre en place une société d’exploitation avec un Statut juridique approprié avant la fin de ce mois de mars tout en prenant les dispositions nécessaires pour rendre opérationnelle la société de patrimoine Ferroviaire du Mali (SOPAFER-MALI) . DBF doit rembourser tout ce qu’il doit au personnel L’audit a ensuite demandé de procéder au remboursement intégral des impôts, taxes et cotisations sociales retenus sur les salaires des agents et non reversés par la Direction Général de Dakar-Bamako Ferroviaire, pour un montant de 750.606.086 FCFA. Une somme payée sur la caisse. Il a été recommandé de procéder au recouvrement des arriérés au titre de bons d’un montant de 205.361.626 FCFA. Montant non recouvré à échéance. Ensuite, il doit y être justifié ou remboursé l’excédent brut financier de 1.051.364.913 FCFA et, enfin, de procéder à la nomination de nouveaux «billeteurs» chargés du paiement des agents sur «billetage». Abdoulaye Faman Coulibaly : LE COMBAT Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here