Directeur Général de la police nationale, Contrôleur Moussa Ag Infahi : «Je veux une police intègre, disciplinée et professionnelle…»

30
Le Directeur général de la Police nationale, le Contrôleur général Moussa Ag Infahi, a rencontré lundi 26 février 2018, à l’Ecole Nationale de Police, les différentes unités de police du district de Bamako. Cette rencontre était l’occasion pour le Directeur général de faire le bilan de l’année 2017 et tracer les perspectives pour 2018. Pour la circonstance, les chefs des différentes unités ont répondu massivement à l’appel car la salle était pleine à craquer. Il faut d’emblée préciser que cette activité rentrait dans le cadre de la visite des différentes unités de police du Mali. Selon le Contrôleur Général Moussa Ag Infahi, l’année 2017 a été chargée pour la police nationale, qui a relevé beaucoup de défis comme la couverture des Sommets Afrique-France et G5-Sahel, les manifestations à caractère politique, entre autres. En dehors de ces événements, la Police nationale a pu gérer beaucoup de cas d’insécurité notamment l’arrestation de grands bandits. Dans son adresse aux commandants d’unités du district de Bamako, concernant 2018, le Directeur général de la Police nationale dira que «c’est une année charnière pour la police avec les mêmes défis sécuritaires comme la couverture des élections générales». «La loi de programmation a permis à la police de renforcer son équipement et ses effectifs. Très prochainement, les commissariats de Ménaka et Ansongo vont être opérationnels. Cette année, nous allons procéder à la création de nouvelles unités de police à Banamba, Bourem et d’autres localités», a-t-il indiqué. Le premier responsable de la police a appelé ses éléments à se ressaisir afin de bannir les comportements qui ternissent l’image de la corporation et à se méfier des réseaux sociaux. «Le policier doit être discret. Désormais, nous allons veiller sur les comportements néfastes des policiers sur ces réseaux. J’ai instruit à l’Inspection de la police nationale d’effectuer des contrôles dans les différentes unités de police afin de sanctionner les mauvais comportements. Il faut que la discipline règne au sein de la police nationale», a-t-il laissé entendre. «Très prochainement nous allons distribuer à tous les policiers, un manuel sur les Droits de l’Homme et la Déontologie policière élaboré à l’Ecole Nationale de Police par nos experts de police et leurs partenaires», a martelé le DG Infahi. Pour lui, une bonne collaboration existe entre la Direction générale de la Police nationale et les tendances syndicales. «Nous avons créé un cadre de concertation entre la Direction générale de la Police nationale et les différentes tendances syndicales dont les membres tiendront une réunion tous les derniers vendredis du mois», a-t-il dit. Des échanges fructueux ont émaillé cette rencontre entre le Directeur général de la police nationale et ses agents de terrain. Les préoccupations des uns et des autres ont été notées par le Contrôleur général Moussa Ag Infahi qui promet d’ailleurs de tout mettre en œuvre pour améliorer les conditions de travail et de vie des policiers. Ousmane DIAKITE Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here