Journée citoyenne d’assainissement «Beceya-Don» : Les femmes de Moribabougou donne le ton

9
Les femmes de Moribabougou sont déterminées à assainir leur commune. A cet effet, elles ont participé à la journée citoyenne d’assainissement «Beceya-Don» lancée par le ministère de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable en novembre dernier. Il s’agit à travers cette initiative de ressusciter chez nos compatriotes le reflexe de la salubrité, comme par le passé et redonner à notre pays, sa splendeur d’antan. Le ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable, Mme Kéita Aïda M’Bo, était venu, samedi dernier, encourager et soutenir les femmes de Moribabougou pour leur engagement en faveur de l’assainissement. Au côté des femmes de cette commune, l’accompagnement des autorités politiques, administratives et les notabilités était visible. Ainsi le sous préfet, Mme Cissé Aminata Diallo, a salué l’initiative des femmes de Moribabougou. Elle dira que l’assainissement est avant tout une affaire de femmes. C’est donc à elles d’être en première ligne pour ce combat. Elle a donné des conseils pratiques aux femmes pour mieux assainir leur maison, leur quartier et leur commune. Le maire de Moribabougou, Diarra Diarra, a salué la présence du ministre aux côtés des femmes de Moribabougou. Parlant de la situation de la gestion des déchets dans sa commune, il dira que la mairie débourse chaque année environ 15 millions pour débarrasser Moribabougou des décharges de déchets au beau milieu de la ville. Mais hélas, comme dit l’adage, la mauvaise pratique a la vie dure. L’édile a sollicité l’appui du ministre afin qu’ensemble, une solution définitive soit trouvée à la problématique de la gestion des déchets dans sa commune. Le ministre en charge de l’Assainissement a, au nom du gouvernement, remercié les femmes de Moribabougou pour avoir pris part à la journée citoyenne d’assainissement «Beceya-Don». Une initiative, a-t-elle indiqué, qui permet à notre environnement d’être mieux assaini, gage d’un meilleur cadre de vie pour nos populations. Mme Kéita Aïda M’Bo a rappelé les progrès qui ont été enregistrés pour l’atteinte des objectifs du Programme présidentiel d’urgences sociales dans le cadre de la satisfaction des besoins en eau potable et en assainissement. Selon Kéita Aïda M’Bo, le choix de Moribabougou pour entamer les activités de la journée citoyenne d’assainissement est stratégique. Il illustre non seulement la problématique des déchets, mais aussi sa position avec la ville de Bamako, a-t-elle détaillé, avant de réaffirmer l’engagement de son département à accompagner toutes les initiatives visant à minimiser la dégradation de l’environnement en concert avec la société civile et les collectivités. Selon le ministre, l’augmentation de la production de déchets à Moribabougou liée à l’accroissement démographique se révèle être plus rapide que la croissance économique. Si rien n’est fait cela engendrera des conséquences néfastes pour l’environnement. Raison pour laquelle Mme Kéita Aïda M’Bo a encouragé la mairie de Moribabougou à mettre en place, très rapidement, des stratégies pour la gestion des déchets. Mariam A. TRAORÉ Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here