Projet de démolition en commune V : Trois marchés dans le viseur du maire Amadou Ouattara

426
Bientôt une frétillante résistance risque de se produire entre les populations et le maire Amadou Ouattara de la commune V. Pour cause, l’édile de ladite commune, pour subvenir à ses désirs dans son agenda caché, désire moderniser trois marchés. Il s’agit des marchés de Badalabougou, Sabaligou et Kalaban Koura. Depuis un certain temps, les élus municipaux sont de plus en plus maudits par leurs populations. La raison : l’escroquerie à ciel ouvert, morcellements des parcelles, spéculations foncières, vente des espaces verts, entre autres. Cette monnaie glaciale méthodique est devenue monnaie courante par des différents maires qui se sont succédé en commune V qui s’enrichissent sur le dos des pauvres. D’autre part, dans le souci de conserver leur fauteuil, une grosse somme est destinée à la caisse de leur parti politique. Si l’ex maire, Boubacar Bah dit Bill a été contraint au morcèlement de certains espaces, dont le terrain de football du quartier de Badalabougou, les alentours de l’école du Quartier-Mali, vendus à 40.000.000 FCFA. Son ex-coéquipier, Amadou Ouattara, puisse c’est de lui qu’il s’agit, entend dépasser les frontières. Nombreux sont les observateurs qui suivent attentivement l’évolution de différentes stratégies que mène l’actuel maire de la commune V. Dans les coulisses, on pouvait tout entendre sauf des louanges à l’adresse du maire de la commune V. Les observateurs dénoncent l’attribution des marchés qui ne sont pas faites dans les règles de l’art. Mieux, les gros marchés sont attribués à des mains invisibles. S’agissant la modernisation des marchés de Badalabougou, Kalaban-Coura et Sabalibougou, notre témoin dénonce le manque de clairvoyance du maire. A ses dires, le plus grand bénéficiaire serait le maire lui-même. Et de préciser que sous l’égide de l’ex maire de ladite, les populations avaient vivement manifesté leur mécontentement sur les réseaux et les ondes des radios privées. Et d’ajouter que le seul moyen pour le maire est de se rabattre sur les marchés pour se servir et non pour la commune. Selon la même source, l’aménagement du terrain de sport Souleymane Mory Coulibaly de ladite commune. Un contrat de bail aurait été signé entre la mairie et un opérateur privé, nous informe notre source. Affaire à suivre Yacouba Dembélé Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here