Sur incitation du Maire Abba Niaré, Éric Mody Koité brutalisé par ses loubards !

19
Sur incitation du Maire Abba Niaré, Éric Mody Koité brutalisé par ses loubards ! C’est en plein reportage d’une cérémonie de lancement du projet en faveur des déguerpis du marché rose et du marché aux légumes que cette animosité a été perpétrée par le maire de la commune II Abba Niaré, son frère, son attaché et ses loubards contre notre confrère Éric Mody Koité. Les faits sont graves et les journalistes dans l’exercice de leur profession continuent d’être sauvagement agressés par des responsables qui se croient au-dessus de la loi. C’était lundi, aux alentours de 17h, à la rue 214, en face de la direction générale de la Sotelma. Juste après que notre confrère s’est présenté pour poser sa question, le Maire Abba Niaré a aussitôt violemment rejeté son micro avec son bras. Il n’en fallait pas plus pour que ses gros bras entrent en action en lui donnant des coups partout, à la tête, au cou, au dos. Même à terre, le confrère n’a pas été épargné en présence du commissaire adjoint du 3ème arrondissement, Monsieur Napo. Aussi, tout son matériel de travail a été enlevé par les agresseurs. Il a pu récupérer un de ses téléphones grâce au commissaire adjoint du 3ème arrondissement. Il doit même sa vie à ce commissaire. Après cette violente scène,http://bamada.net Éric Mody Koité s’est présenté chez le procureur Kebé du tribunal de grande instance de la commune II pour l’introduction d’une plainte contre le Maire et ses acolytes. Comment peut-on accepter un tel agissement, l’agression physique d’un citoyen, de surcroit, d’un journaliste qui ne faisait que retransmettre un événement public d’une commune où les chefs des quartiers et les populations sont opposés à l’accaparement de leurs places publiques et espaces verts ? Les plus hautes autorités sont interpelées afin que la barbarie contre les journalistes soit sérieusement sanctionnée. Un maire qui s’illustre de cette façon est un danger pour sa communauté et la presse doit taper du poing sur la table pour que cette énième violence soit une raison de poursuites contre ces véreux irresponsables. Plus de détails dans nos prochaines parutions. Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here