Visite du ministre des Affaires étrangères des Emirats Arabes Unis : Signature de plusieurs accords de partenariat

147
L’agenda diplomatique de notre pays pour ce début d’année est très chargé. Après la visite historique du président turc, Recep Tayyip Erdogan, la semaine dernière au Mali, c’est le ministre des Affaires étrangères des Emirats Arabes Unis, son Altesse Cheikh Abdallah ben Zayed Al Nahyane, qui est dans notre pays pour donner un coup d’accélérateur à la coopération de nos deux pays. C’est donc un président de la République très enthousiaste qui a reçu, hier au palais de Koulouba, le chef de la diplomatie émiratie, accompagné d’une forte délégation. Il y avait également l’ambassadeur de notre pays aux Emirats Arabes Unis, Boukary Sidibé. L’audience s’est tenue en présence du Premier ministre, Soumeylou Boubeye Maïga et de plusieurs membres du gouvernement. Selon nos informations, l’entretien entre le chef de l’Etat, Ibrahim Boubacar Keita, et son hôte a porté essentiellement sur les différents axes de coopération qu’entretiennent le Mali et les Emirats Arabes Unis. A l’issue de l’audience, qui a duré une heure, plusieurs conventions ont été signées par les deux parties, sous le regard très attentif du président Ibrahim Boubacar Kéïta. Ainsi, le premier lot de documents, constitué de trois accords de convention, a été paraphé par le chef de la diplomatie émiratie, son Altesse Cheikh Abdallah ben Zayed Al Nahyane et son homologue malien, Tiéman Hubert Coulibaly. Le premier accord est relatif à un mémorandum d’entente entre les gouvernements malien et émirati portant création de la Grande commission mixte de coopération entre les deux pays. Par ce mémorandum, les deux pays entendent surtout développer et promouvoir des relations bilatérales dans tous les domaines de la sécurité, de la diplomatie, de l’économie, du commerce, de la culture et du sportif. Le deuxième accord est relatif à la promotion et à la protection des investissements entre les deux pays. Cet accord vise surtout à la création des conditions favorables aux investissements dans les deux pays et l’intensification de la coopération entre les entreprises privées en vue de stimuler la croissance et la création d’emplois. Quant au troisième accord, il s’agit d’une convention qui permettra d’éviter la double imposition et de prévenir l’évasion fiscale en matière d’impôts sur le revenu. Il a pour but essentiel de promouvoir les relations économiques entre nos deux pays. Pour le chef de la diplomatie malienne, Tiéman Hubert Coulibaly, la signature de ces différents accords marque surtout la manifestation concrète de la mise en œuvre des recommandations issues de la visite du président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta, en juillet dernier à Abu Dhabi, une visite au cours de laquelle le président Keita et son homologue Emirati Khalifa ben Zayed Al Nahyane avaient donné des instructions fermes afin de porter les liens de coopération entre les deux pays à un niveau plus élevé. D’où l’importance de cette visite du chef de la diplomatie émiratie qui marque indéniablement un nouveau tournant dans les relations entre le Mali et les Emirats Arabes Unis. Après les ministres des Affaires étrangères, ce fut le tour du ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Pr. Samba Sow et le secrétaire général adjoint de la Croix rouge émiratie, Fahad Ben Sultan, de parapher un mémorandum d’entente pour le financement du programme présidentiel d’urgences sociales dans les domaines de la santé, de l’éducation et de l’accès à l’eau potable. Pr. Samba Sow a précisé que l’accord signé est destiné au financement de projets vitaux dans le cadre du programme présidentiel d’urgences sociales. «La signature de cet accord marque donc le début d’une importante coopération dans le domaine socio-sanitaire qui sera suivi dans les jours à venir de la visite d’équipes techniques», a-t-il indiqué. Le secrétaire général adjoint de la Croix rouge émiratie, Fahad Ben Sultan, a, lui, réaffirmé l’engagement constant des Emirats Arabes Unis, particulièrement de son organisation, à accompagner notre pays dans les domaines prioritaires de développement, à savoir l’éducation, la santé, l’accès à l’eau potable. «La signature de ces deux documents démontre la continuité de l’appui apporté par les Emirats au processus de développement au Mali et confirme le souci du Royaume de renforcer cette coopération d’amitié qui unit nos deux pays», a-t-il déclaré. La sympathie et la bienveillance des Emirats Arabes Unis envers notre pays ne datent pas d’aujourd’hui. Les relations de coopération entre les deux pays remontent relativement loin. L’acte fondateur majeur de ces relations fut la visite effectuée au Mali en 1985 par le président émirati, Cheikh Zayed qui a laissé son nom à une célèbre rue de Bamako : l’Avenue Cheick Zayed. Cette visite historique est désormais évoquée comme un référentiel à chaque occasion que l’on évoque les relations entre le Mali et les Emirats Arabes Unis. Ainsi les différentes visites de haut niveau, particulièrement celles du président Ibrahim Boubacar Kéïta, ont permis de redynamiser l’axe Bamako-Abu Dhabi. En remerciant le gouvernement émirati pour son accompagnement constant, le ministre Tiéman Hubert Coulibaly indiquera que les plus hautes autorités de notre pays apprécient à leur juste valeur les différents appuis des Emirats Arabes Unis en faveur des efforts de développement de notre pays. «Qu’il me soit permis de citer l’accord de prêt de 9 millions de dollars US, signé en 2015 avec le Fonds d’Abu Dhabi pour le développement. Ce prêt est destiné au financement de l’énergie solaire. Dans le cadre de la lutte contre le terrorisme dans le Sahel, la participation des Emirats au financement de l’opérationnalisation de la Force conjointe du G5 Sahel s’élève à 30 millions de dollars. A cela, il faut ajouter l’accompagnement généreux mais combien fondamental d’Abu Dhabi au sommet Afrique-France de Bamako à travers un don de véhicules d’une valeur de 50 milliards de FCFA», a-t-il rappelé, avant d’exprimer la gratitude du peuple malien aux plus hautes autorités émiraties pour leur soutien constant en faveur du développement de notre pays. Doussou DJIRÉ
Source : Africatime Africatime

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here