Afrique Nantes en veut à La Gantoise de lui avoir vendu Kalifa Coulibaly

268
Lors du dernier mercato estival, le FC Nantes n’a pas hésité à miser sur Kalifa Coulibaly. Pour l’arracher à La Gantoise, les Canaris auraient déboursé entre 3,5 et 4 millions d’euros. Mais celui dont le dernier match avec l’équipe entraînée par Claudio Ranieri remonte au 24 septembre dernier (il a joué ensuite le 6 octobre avec le Mali) n’a pas encore beaucoup apporté. Il n’a joué que 4 matches avec Nantes, soit 90 minutes. Et malheureusement pour le club du président Kita, Coulibaly devrait encore être absent un bon moment. Et le FC Nantes reproche à Gand de lui avoir caché des soucis physiques. Nos confrères de 20 Minutes révèlent que Kalifa Coulibaly a reçu de nombreuses infiltrations la saison dernière. Ces infiltrations auraient endommagé un de ses organes. Le médecin des Buffalos, Luc Vanden Bossche, a réagi dans Het Nieuwsblad relayé par walfoot: « Kalifa était en pleine possession de ses moyens lorsqu’il a été transféré. Je contredis fermement ces affirmations par rapport aux infiltrations. Après son transfert, Coulibaly s’est occasionné une déchirure musculaire. A ce moment-là, nous n’étions plus responsables de son traitement. Encore moins pour son nouveau problème médical ! Nous venons d’envoyer ses résultats sanguins pour le prouver. Si ces accusations continuent, nous devrons envisager des poursuites. » Les chances de revoir le Malien sur une pelouse de Ligue 1 s’amenuisent. L’attaquant du FC Nantes souffre, selon 20 Minutes, d’une mise au repos de la glande surrénale, qui est vitale car elle sécrète des hormones indispensables à la vie. Ce dysfonctionnement nécessite aujourd’hui un traitement thérapeutique reposant sur un produit interdit par l’Agence française de lutte contre le dopage (AFLD) Source : Africa Top Sports Africa Top Sports

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here