Coupe CAF : Le Djoliba assure le service minimun

126
Les Rouges ont pris une petite option sur la qualification pour les huitièmes de finale, en battant 1-0 APR FC, hier au stade Modibo Keïta, grâce à une réalisation de Cheick Niang Dans ses déclarations d’avant match, le coach du Djoliba, Fanyeri Diarra avait dit que son objectif était de gagner et marquer deux à trois buts. Le technicien et ses hommes se sont imposés, hier face à l’Armée patriotique du Rwanda (APR FC), mais ils ont dû se contenter d’une victoire par le strict minimum 1-0. L’unique but de la rencontre a été marqué en deuxième période par Cheick Tidiane Niang. Suite à un cafouillage dans la surface, l’avant centre des Rouges trompe le gardien rwandais, d’un tir de près (48è min, 1-0). Auparavant, l’équipe de Hérémakono avait obtenu un penalty, mais le tir de Seydou Diallo a été dévié en corner par le gardien de l’APR, Yves Kimenyi (13è min). C’est dire que malgré son succès, le Djoliba peut nourrir quelques regrets pour avoir raté ce penalty qui aurait pu lui permettre de s’imposer par un score plus large. Sur l’ensemble de leur prestation, les protégés de Fanyeri Diarra ont dominé leurs adversaires, tant dans la possession de la balle qu’au nombre d’occasions franches (6-2). Malheureusement, l’équipe a manqué d’efficacité devant les buts rwandais, à l’image de ces tentatives de Mamadou Cissé (67è min, tête au dessus de la transversale), du milieu offensif, Oumar Kida (69è min, tir au dessus de la cage). Mais pour le capitaine Seydou Diallo et ses coéquipiers, l’essentiel a été fait, c’est-à-dire la victoire à domicile. Dans dix joueurs, ils iront au Rwanda avec un petit but d’avance qui peut s’avérer décisif. En tout cas, pour espérer renverser la vapeur, APR est condamnée à marquer au moins deux buts sans en prendre ou à défaut, s’imposer par la plus petite des marges et faire la différence dans la séance des tirs au but. Si le Djoliba parvient à reproduire la copie du match d’hier au Rwanda, on voit mal cette équipe de l’APR FC renverser la vapeur, lors de la manche retour. En tout cas, jugés à travers la première manche, on peut dire que l’espoir est permis pour le Djoliba, souvent plus à l’aise hors de ses bases que lorsqu’il évolue devant son public. L’équipe de Hérémakono est le seul représentant du football malien, encore en lice sur l’échiquier continental et il faut espérer que les hommes de Fanyeri Diarra réussiront à sauver les meubles, en atteignant, au moins la phase de groupe de la C2. Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here