L’Alliance Kayira 2018 ratisse large dans le kenedougou

31
L’Alliance Kayira 2018 vient d’enregistrer l’adhésion massive des populations de Sikasso. C’était fin février, à l’issue du mémorable séjour de sa délégation dans le Kénédougou. Environ 3.000 associations formelles et informelles de jeunes et de femmes se disent prêtes à soutenir la candidature de Dr Hamadoun Touré à la présidentielle du 29 juillet prochain. « Nous avons enregistré l’adhésion massive des populations de Sikasso à notre mouvement », indique Mr Bocar Moussa Diarra, président de l’Alliance Kayira 2018. C’était la semaine dernière, à son retour d’une mission qui aura duré deux semaines. Conduite par le président de l’Alliance Kayira 2018, la délégation a, d’abord, rendu visite aux autorités locales et traditionnelles. Ensuite, au maire de la ville, Mr Kalfa Sanogo. Lequel, selon des témoins sur place, s’est réjoui de la présence de ce mouvement dans sa ville. C’est dans une salle archi-comble que la délégation de Kayira 2018 a accueilli, le lendemain, ses nouveaux adhérents. Jeunes, hommes et femmes, chacun tenait à être le témoin de cet instant historique : l’adhésion de milliers de Sikassois à l’Alliance Kayira 2018. C’est le 30 décembre dernier, que le mouvement soutenant la candidature de Dr Hamadoun Touré a lancé, officiellement, ses activités. C’était d’une cérémonie grandiose, organisée à l’Hôtel Sofitel Amitié de Bamako. D’importantes personnalités politiques ont pris part à la cérémonie dans la cité du Kénédougou. Certaines, – dont nous tairons, volontiers, les noms -, ont même quitté leur formation politique d’origine pour adhérer à l’Alliance Kayira 2018. Au cours des travaux, des milliers de jeunes, d’hommes et de femmes se sont présentés pour adhérer au mouvement. Spontanément. Au rang de ces nouveaux adhérents, on dénombre 3.000 associations formelles et informelles de femmes, prêtes à soutenir la candidature de Dr Hamadoun Touré, à la présidentielle du 29 juillet prochain. Pour Mr Bocar Moussa Diarra, chef de la délégation de l’Alliance Kayira 2018, ce n’est que le début. A l’issue des travaux, toutes les coordinations de cercle de l’Alliance Kayira 2018 ont été mises en place. Avant d’être renvoyées à leurs fonctions : la mise en place de leurs démembrements dans les villages et les hameaux les plus reculés. « Les équipes de l’Alliance Kayira 2018 sont à l’œuvre sur toute l’étendue du territoire national, afin de cerner tout le pays, y compris Kidal, Ménaka et Taoudénit ». Dans les jours à venir, d’autres coordinations verront le jour. Notamment, en commune V, commune I et commune VI du District de Bamako. Oumar Babi/Canarddechaine.com Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here