Coupe CAF : Le Djoliba ira à KIGALI pour bonifier son avance

57
Courts vainqueurs 1-0 de l’APR FC, mercredi au satde Modibo Keïta, les Rouges ambitionnent de remettre ça au Rwanda et se qualifier pour les huitièmes de finale Mercredi 7 mars au stade Modibo Keïta, 16h 45. Les supporters piaffent d’impatience de voir le Djoliba et APR FC faire leur apparition sur la pelouse. Arborant un maillot rouge, Youba Cissé, le grand inconditionnel de l’équipe de Hérémakono, harangue les supporters avec un mégaphone et entonne : «Djoliba, Djoliba, Djoliba». La fête venait de commencer à l’occasion du match aller des 16è de finale de la coupe CAF entre le Djoliba et l’Armée patriotique rwandaise (APR FC). Dès le coup d’envoi de l’arbitre capverdien, Fabricio Duarte, les Rouges se lancent à l’assaut du camp adverse. Visiblement décidés à marquer leur territoire et ne pas donner le temps aux Rwandais de prendre confiance, les protégés de Fanyeri Diarra monopolisent le ballon et le jeu. Résultat : après moins d’un quart d’heure, ils obtiennent un penalty consécutif à une faute du gardien, Yves Kimenyi sur Cheick Tidiane Niang. Les gradins du stade Modibo Keïta exultent et voient, déjà, l’équipe de Hérémakono prendre l’avantage au tableau d’affichage. Malheureusement pour les inconditionnels, le dernier rempart de l’APR se rachète, en déviant en corner le penalty du capitaine du Djoliba, Seydou Diallo (13è min). C’est le premier tournant de la rencontre. Comme il fallait s’y attendre, cet exploit du portier, Yves Kimenyi, met les visiteurs en confiance. Après ce penalty raté, le match devient moins intense et il faudra attendre la 26è minute pour voir une nouvelle occasion franche. Elle sera à l’actif des Rwandais. A la réception d’un bon centre, l’ailier gauche, Bizimana Djihad, libre de tout marquage, reprend mollement le ballon de la tête qui termine sa course dans les gangs du gardien, Adama Keïta (26è min). Une minute plus tard, l’attaquant du Djoliba, Cheick Tidiane Niang, s’ouvre les chemins du but, mais contre toute attente, il tire à côté (27è min). Les joueurs de Fanyeri Diarra font le jeu, ils ont de la suite dans les idées mais manquent d’application et de précision dans le dernier geste. Nouvelle illustration de ce manque de percussion en attaque, ce tir au dessus de la barre transversale du milieu offensif, Oumar Kida, alors que tout le stade Modibo Keïta voyait le cuir au fond des filets (45è min). Au retour des vestiaires, les joueurs de Hérémakono continuent sur la même lancée. Très rapidement, ils trouvent la faille dans la défense rwandaise. Suite à un cafouillage dans la surface, le buteur maison, Cheick Tidiane Niang, surgit pour marquer (48è min, 1-0). Ce but de Balanzan (surnom de Cheick Tidiane Niang, en référence à son club formateur, l’AS Balanzan de Ségou) va galvaniser les Djolibistes qui continuent à pilonner la défense de l’APR FC. Les protégés de Fanyeri Diarra voulaient, coûte que coûte se mettre à l’abri, en marquant un deuxième but. Peu avant l’heure de jeu, Mamadou Cissé place une tête au dessus de la barre transversale, alors qu’il était libre de tout marquage (53è min). Le Djoliba multiplie les occasions, à l’image des tirs du très actif, Oumar Kida (69è min) ou encore du milieu récupérateur, Bourama Doumbia (75è min). Il y a donc eu suffisamment d’occasions pour permettre au Djoliba de tuer le suspense dès cette première manche, mais devant, l’équipe a péché et a dû se contenter d’un succès par la plus petite des marges. Avec ce score, rien n’est acquis pour le capitaine Seydou Diallo et ses coéquipiers et il faut s’attendre à un déplacement difficile, dans dix jours au Rwanda. Cela est d’autant plus probable, que Les Rouges ont montré de bonnes dispositions qui incitent à l’optimisme l’APR FC a failli arracher le nul à Bamako, avec cette énorme occasion ratée par Issa Bigiriama dans le temps additionnel. Parti dans le dos de la défense du Djoliba, l’avant centre des Noirs et blancs de Kigali se présentera seul devant Adama Keïta avant de perdre son duel avec ce dernier (90è min). C’était l’une des rares fois que l’arrière-garde des Rouges, se faisait surprendre par l’attaque rwandaise. Cela dénote des progrès réalisés par l’équipe de Hérémakono sur le plan défensif et cette solidité de l’arrière-garde pourrait être l’une des clés de la manche retour, prévue dans une dizaine de jours à Kigali. «Nous avons joué la première période ici et la deuxième période aura lieu au Rwanda. Il faut oublier ce match aller pour se concentrer, déjà sur le retour. Chaque match a ses vérités, notre objectif reste la qualification et on jouera pour ça», a commenté le défenseur du Djoliba, Siaka Bagayoko «Chato», avant de remercier les supporters qui se sont massivement mobilisés pour soutenir l’équipe. Son entraîneur, Fanyeri Diarra abonde dans le même sens. «Nous avons raté des occasions, même un penalty mais cela ne nous a pas empêchés de gagner. Nous n’avons pas aussi encaissé de buts à domicile, c’est important», analysera le technicien. «Nous allons jouer la deuxième manche à Kigali. Nous sommes confiants», ajoutera Fanyeri Diarra. L’attaquant Cheick Tidiane Niang et le capitaine Seydou Diallo pointeront, chacun, le manque d’efficacité de l’équipe devant les buts adverses. Mais pour la suite des événements, les deux joueurs affichent leur optimisme «Nous nous sommes créés beaucoup d’occasions mais nous n’en avons concrétisé qu’une seule. Nous allons bien préparer le match retour et j’espère qu’on l’emportera à Kigali. Personnellement, je suis optimiste», dira l’unique buteur de la rencontre, Cheick Tidiane Niang qui estime qu’il n’y a pas de différence entre jouer à Bamako et Kigali. «Nous aurions pu tuer le suspense dès ce match aller, mais nous avons manqué d’efficacité devant. Nous allons travailler pour décrocher le ticket de la qualification», appuiera Seydou Diallo. Le Djoliba quitte Bamako, le 14 mars et les deux équipes se retrouveront, le 17 mars à Kigali pour la manche décisive. Le vainqueur de la double confrontation sera qualifié pour les barrages où il se frottera à l’une des formations réservées de la ligue des champions pour une place dans la phase de groupes. Avant le coup d’envoi du match de mercredi au stade Modibo Keïta, une minute de silence a été observée à la mémoire de Seyba Sangaré, l’ancien défenseur du Djoliba et des Aigles, décédé le jeudi 22 février au Gabon, à l’âge de 67 ans. Ladji M. DIABY Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here