Et si la célébration du 8 mars interpellait Saran Simpara : Déraison et Indignité

17
Dame Simpara Saran Traoré perdrait-elle les pédales au point de détruire sa vie de femme entreprenante et d’épouse loyale et fidèle ? Les deux seraient désormais fortement mises en cause. Et dire que tout cela lui arriverait dans sa volonté de percevoir ce qui n’a jamais été à elle. L’argent, des millions de la BMS.SA. Pendant que la BOA continue de réclamer ses sous estimés à plus de 370 millions, Saran Simpara continue de s’acharner à jouer au bras de fer avec l’une des banques les plus prospères, les plus estimées et les plus crédibles aux yeux du malien lambda. La BMS.SA pour la nommer, aura finalement tout fait pour ramener cette dame si, elle en est une désormais à la raison. Mais que non, dans sa folie destructrice, celle de revenir à une position qu’elle a perdu financièrement parlant, l’ex grande dame du monde des affaires, jette le discrédit non pas sur la BMS.SA qui a achevé de prouver sa compétence et sa crédibilité et adulée mais sur sa propre dignité de femme, d’épouse et de mère. Aujourd’hui, elle en est venue à trainer son honneur d’épouse qui faisait d’elle un modèle de femme intrépide. Dans les environs de Kati, Saran sans doute pour noyer ses frustrations physiques et mentales, dans une maison à l’abri des regards de ceux qui ont encore confiance en elle, entretiendrait une grave relation extra conjugale. Régulièrement, en week-end ou non, elle entraînerait un nègre de service qui lui ferait office d’amant, à l’effet de noyer ses désirs physiques désormais perdus dans son foyer et sa détresse économique qu’elle voudrait soigner dans les ressources de clients qui croient et prospèrent à la BMS.SA . Mais qui est réellement Saran Traoré, épouse Simpara ? A suivre Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here