Point de presse du Porte-parole du gouvernement : Des projets structurants pour le développement économique et social du pays

34
Le Centre d’information gouvernementale du Mali (CIGMA), a abrité mercredi dernier, le traditionnel point de presse hebdomadaire du porte parole du gouvernement. Le ministre de la Jeunesse et de la Construction citoyenne, Porte-parole du gouvernement, Amadou Koïta et le ministre de l’Économie numérique et de la Communication, Arouna Modibo Touré en étaient les animateurs. Cette rencontre avec les hommes des médias était l’occasion de faire le point des décisions prises lors du dernier Conseil des ministres. Elle a aussi été l’occasion d’aborder les questions d’actualité et d’intérêt national. Ainsi, le porte-parole du gouvernement a indiqué à l’entame de ses propos que le Conseil des ministres a examiné et approuvé trois grandes mesures réglementaires. Amadou Koïta a expliqué que le premier projet qui a été présenté par le ministre de l’Économie et des Finances, porte sur la désignation de l’autorité de coordination et de suivi des risques de financement du terrorisme et du blanchiment des capitaux. Face à ces fléaux, il dira que le gouvernement a adopté des mesures législatives et règlementaires. «Il s’agit surtout des lois portant respectivement sur la répression du terrorisme, la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme. Nous sommes dans la sous-région et ce projet de loi s’inscrit également pour transposer les recommandations du Groupe d’Action Financière (GAFI) pour renforcer l’arsenal juridique afin de mieux lutter contre ces fléaux», a-t-il précisé. Abordant le second projet qui a été présenté par le ministre de l’Économie et des Finances, le ministre Koïta a fait savoir qu’il porte sur l’approbation des marchés relatifs aux travaux de construction de la liaison double terne de 225 KV de Sikasso-Bougouni-Sanankoroba-Bamako. Il a ensuite expliqué que le financement est assuré par EXIM BANK de l’Inde. Il vise à réaliser des travaux de construction d’une ligne de 398 km, au raccordement et à la distribution de l’électricité. «Ce qui va aider une fois de plus l’EDM dans son rôle de distribution de l’énergie dans notre pays afin de lutter plus efficacement contre la pauvreté, ce qui permettra à notre pays d’atteindre les Objectifs de développement durable», a déclaré le Porte-parole du gouvernement. Le dernier dossier a été défendu par le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation. Il s’agit, cette fois, de la politique nationale des frontières et son plan d’action 2018-2022. A ce propos, le ministre Koïta a révélé qu’il est bâti sur 6 axes stratégiques et que ses objectifs sont déclinés en 16 actions. «C’est pour assurer la souveraineté nationale, la sauvegarde de l’intégrité territoriale, l’exercice de l’autorité de l’Etat, faire de ses zones frontalières des espaces de paix et de sécurité, d’échange et de développement économique, toute chose qui participe à l’intégration sous-régionale», a-t-il expliqué. Un autre point abordé par le ministre Koïta concerne la visite du président turc, Recep Tayyip Erdogan dans notre pays. Pour lui, cette visite participe au renforcement des liens de coopération entre nos deux pays. Il a aussi souligné qu’au cours de cette rencontre de haut niveau, plusieurs conventions ont été signées dans divers domaines. Le ministre Koïta a également affirmé que le président turc a promis d’appuyer la Force conjointe du G5 Sahel, de contribuer à l’installation d’un Métrobus dans notre pays et à la construction d’une centrale d’une capacité de 140 MW pour renforcer la capacité énergétique d’EDM, ce qui, naturellement, concourt au développement socio-économique du Mali. Selon le Porte-parole du gouvernement, cela prouve à suffisance que les liens de coopération et d’amitié entre nos deux pays sont au beau fixe. Et le ministre d’ajouter que cette semaine a été marquée par un balai diplomatique, car le ministre des Affaires étrangères des Émirats Arabes Unis a procédé à la signature de plusieurs conventions, ce qui donne une nouvelle impulsion aux relations bilatérales. Selon Amadou Koïta, la récente visite du Premier ministre à Ségou, Macina et Nioro prouve à suffisance l’engagement du gouvernement à œuvrer au bien-être de la population. Quant au ministre de l’Économie numérique et de la Communication, il a affirmé que le président de la République a lancé une solution très innovante au cours de ce Conseil des ministres. Il s’agit d’une application de traitement informatisé des actes de nomination. Arouna Modibo Touré soulignera que son département a initié un certain nombre de projets pour rendre le processus de dématérialisation de l’administration plus effectif, avant d’ajouter que le projet de cette dématérialisation se nomme «e-Conseil». Pour le ministre Touré, cette application consiste à tenir dorénavant le Conseil des ministres avec «zéro papier». A propos des avantages de cette innovation technologique, le ministre Touré soutient qu’il permet un gain de temps, d’efficacité dans le traitement de dossiers, la réduction des charges en termes de papiers, ce qui permettra de faire des économies. Cette application présente une liste exhaustive d’avantages, dont la traçabilité des opérations. Elle permet de rendre les nominations plus confidentielles et facilite la recherche documentaire par un système d’archivage électronique. Le ministre Touré a hautement apprécié et salué le fait que ce sont nos ingénieurs qui ont conçu l’application. Il a saisi l’occasion pour adresser une mention spéciale à l’Agence des technologies de l’information et de la communication (AGETIC) et au Secrétariat général du gouvernement pour ce joyau technologique. Mamadou SY Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here