Lancement officiel des activités d’assainissement de Moribabougou : Du concret avec Madame Coulibaly Bintou Traoré et son équipe

35
La commission Assainissement et Grands Travaux de la mairie de Moribabougou, en partenariat avec le ministère de l’environnement de l’assainissement et du développement durable a procédé au lancement des activités d’évacuation des ordures le samedi 3 mars dernier à la faveur d’une « journée de salubrité ». La cérémonie s’est déroulée au terrain de sport de la première école du village à quelques mètres du site d’une décharge suffocante. Placé sous la présidence de la première responsable du département concerné, Madame Keita Aida M’Bo qui était accompagnée par une forte délégation, l’événement a également enregistré la présence des autorités administratives, politiques et coutumières de la localité. Dans son mot de bienvenue, le coordinateur des chefs de villages de la commune de Moribabougou Bagui Diarra, après les salutations d’usage, a exprimé toute sa joie pour la réalisation d’une telle activité dans la localité. Il a en outre demandé à la ministre une pérennisation des coups de pelle qui allaient être donnés. Avant de terminer, le chef coutumier a tenu à remercier particulièrement la présidente de la commission Assainissement et Grands Travaux de la mairie, Madame Coulibaly Bintou Traoré qui a initié cette opération.Quant à madame le sous-préfet de Kalabancoro, elle a vivement remercié Madame Kéita Aida M’Bo qui a consenti d’être présente malgré son agenda chargé. Elle a ensuite adressé des messages de sensibilisation aux habitants surtout aux femmes par rapport à plusieurs activités polluantes pour l’environnement. De son côté, le maire de la commune de Moribabougou Diarrah Diarra a saisi l’occasion pour appeler tous ses concitoyens à la cohésion sociale qui est incontournable pour tout développement. En ce qui concerne l’assainissement, il a fait savoir que beaucoup de moyens ont été déployés. A ses dires, la municipalité dépense près de 15 millions par an dans ce domaine. Mais selon monsieur le maire, l’impact n’est pas à hauteur de souhait pour la raison que Moribabougou est une commune à démographie galopante. Par ailleurs, il a demandé l’accompagnement du ministère pour résoudre le problème. Dans son allocution, Madame Kéita Aida M’Bo, après les salutations d’usage, a affirmé son plaisir d’être partie prenante de cette journée de salubrité. Elle a fait entendre que ça cadre avec la réalisation du projet d’urgence présidentiel. Madame Kéita n’a pas manqué d’évoquer les échéances électorales de 2018. Selon elle, cette journée donne l’opportunité de « faire une réflexion sur la nouvelle vision du Président de la République en visant un objectif de développement durable ». Elle a aussi inventorié quelques grandes actions menées par son département tant sur plan national qu’international. Après les interventions, la première responsable du département en charge de l’environnement a procédé à une remise de matériels d’assainissement composés notamment de poubelles, de râteaux et de dabas. Puis la délégation ministérielle a effectué une visite sur le site d’une immense décharge qui git au milieu des habitations de façon suffocante depuis plusieurs années. A la surprise désagréable de l’hôte du jour, on remarquait des traces de mise à feu des ordures alors qu’elles sont survolées par une ligne de haute tension électrique. D’ailleurs, Madame Kéita Aida M’Bo a exprimé son sentiment d’amertume concernant cette attitude inqualifiable. Mis à part ce désagrément, la commune de Moribabougou est sur la voie de devenir propre car Madame Coulibaly Bintou Traoré qui se trouve à la tête de la commission Assainissement et Grands Travaux dans le conseil municipal est déterminée, avec l’ensemble de son équipe, à faire évacuer tous les déchets. Issa Santara Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here