15ème anniversaire du MAEP: La sensibilisation du public au processus du MAEP reste d’actualité

23
L’hôtel Radisson Blu a abrité le vendredi 9 mars 2018, la cérémonie de commémoration continentale du 15ème anniversaire du Mécanisme Africain d’Evaluation par les Pairs (MAEP). Le thème retenu pour ladite commémoration était « vers un accès universel au MAEP ». Le choix porté sur notre pays salue son engagement en vue de l’atteinte de l’objectif d’intégration par le « renforcement des initiatives nationales, régionales et sous régionales d’intégration socioéconomique et politique dans le cadre de l’Union Africaine, de l’UEMOA, de la CEDEAO ». L’évènement a enregistré la présence du représentant du Premier Ministre, Mohamed Ag Erlaf non moins ministre de l’Administration Territoriale, de son homologue Dr Abdrahamane Sylla, ministre des Maliens de l’Extérieur et de l’Intégration Africaine. Etaient présents également le Directeur Exécutif du Secrétariat Continentale du MAEP, le Tchadien Edward Maloka et d’importantes délégations venues de la sous-région sahélienne. Créer le 09 mars 2003 par les Etats de l’Union Africaine, le Mécanisme Africain d’Evaluation par les Pairs (MAEP) compte à ce jour 38 Etats sur les 55 Etats de l’Union. Le Mali en tant que pionnier du MAEP, ne cesse de poursuivre les échanges de bonnes pratiques avec les autres pays membres à travers sa commission Nationale de Gouvernance MAEP. Notre pays a tenu toute sa place dans la dynamique de revitalisation du mécanisme qui a abouti à un leadership renouvelé et à l’intégration du MAEP comme organe de l’Union Africaine. C’est fort de cet engagement constant du Mali pour le MAEP, que le Directeur Exécutif du Secrétariat Continentale du MAEP, le Tchadien Edward Maloka n’a pas manqué de rendre un vibrant hommage à l’endroit de notre pays. « Le Mali est un pays pionnier, nous venons lui rendre hommage et nous sommes venues également pour apprendre les leçons et partager avec le Mali les bonnes pratiques ». Avant de terminer ces propos, le Tchadien Maloka a rappelé qu’aucun pays africain ne pourra relever à lui seul les problèmes que connaissent les pays africains. Présidant les travaux en représentant le Premier Ministre, Mohamed Ag Erlaf non moins ministre de l’administration territoriale, s’est dit fier au nom de notre pays d’abriter la célébration de l’anniversaire du MAEP. Et d’ajouter : « Le président de la République, son Excellence Ibrahim Boubacar Kéîta entend voir se renforcer chaque jour un Etat de droit au Mali. Un Etat garantissant les libertés individuelles et collectives, un Etat qui s’attache à la satisfaction des besoins fondamentaux du citoyen en termes de sécurité, de croissance, d’éducation, de santé et de justice sociale. Cette quête est permanente ». Quant au ministre des Maliens de l’Extérieur et de l’Intégration Afrcaine, Dr Abdrahamane Sylla, il dira que le MAEP est un instrument d’évaluation qui examine la gouvernance sur le Continent africain afin d’identifier les forces et les défis dans les quatre domaines thématiques que sont : la Gouvernance démocratique et politique, la Gouvernance et la gestion économique, la Gouvernance des entreprises et le Développement socioéconomique. Son objectif général est d’encourager et de construire une dynamique de transformation politique, socioéconomique et culturelle positive à tous les niveaux. Le MAEP a ouvert un espace pour le débat politique et favorisé la culture du dialogue national entre les citoyens et leurs gouvernements. Sidiki Dembélé Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here