Droits de l’Homme au Mali : L’Expert onusien Suliman Baldo entre nos murs

20
Évaluer la situation critique des Droits de l’Homme dans notre pays marqué par la détérioration de la sécurité, tel est l’objectif de la mission entamée, aujourd’hui lundi 12 mars, ce, jusqu’au vendredi 16 mars prochain, par l’Expert indépendant sur la situation des Droits de l’Homme au Mali, Suliman Baldo. Dans son agenda, figurent, également, les préparatifs de la présidentielle 2018, prévue pour juillet prochain. «La mise en place d’une stratégie durable pour s’attaquer à la continuation des abus et violations graves des Droits de l’Homme et à une situation humanitaire inquiétante sera au centre de mes préoccupations durant cette visite. L’approche Droits de l’Homme exige qu’il y ait une réponse centrée sur les victimes et je voudrais voir si la réponse apportée à ces problèmes a bien pris en compte cette approche », a annoncé l’Expert onusien. Et il ajouta : «J’ai bien noté pendant ma dernière visite que le Conseil de Sécurité, dans sa Résolution 2374 du 5 septembre 2017, a désigné des actes qui violent le Droit international des Droits de l’Homme ou le Droit international humanitaire comme critères pour déclencher le régime de sanctions ciblées. Je vais voir si cette Résolution a eu un impact positif ou dissuasif». Le Mali fait face à un défi immense sur le plan sécuritaire, y compris l’expansion des activités des groupes extrémistes violents. Avec l’aide du G5, une autre étape dans la réponse à cette situation se prépare. «Je voudrais voir si le respect des Droits de l’Homme sera intégré dans la mise en œuvre de cette réponse», a noté l’Expert. « Je voudrais voir si des préparatifs pour la présidentielle dont le premier tour est prévu pour le dimanche 29 juillet 2018, ont commencé afin d’assurer que des élections libres, justes et transparentes se tiendront », a-t-il expliqué. Durant sa mission, l’Expert indépendant rencontrera les autorités maliennes, le corps diplomatique, des Représentants de la Mission intégrée pour la Stabilisation du Mali (MINUSMA) et les agences de l’ONU, les défenseurs des Droits de l’Homme, et les organisations de la société civile. Les informations recueillies serviront à la mise à jour de la présentation que l’Expert indépendant doit faire au Conseil des Droits de l’Homme des Nations-Unies, en mars 2018, à l’occasion de la publication de son Rapport. Katito WADADA : LE COMBAT Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here