Lutte contre les violences basées sur le genre : ONU-femmes et la police font front commun

20
Le ministère de la Sécurité et de la Protection civile a reçu d’ONU-femmes le plan d’action triennal qui sollicite l’implication de la police nationale dans la lutte contre les violences basées sur le genre. Cette remise officielle s’est déroulée ce lundi 5 mars 2018, dans les locaux dudit ministère. C’est dans le but d’apporter toute sa gratitude à la police malienne que l’ONU femmes a pris cette initiative conformément à ses missions. Ledit plan est un manifeste qui exprime la volonté politique du gouvernement à lutter de façon déterminée contre les violences basées sur le genre. Compte tenu de la situation du pays, ce plan d’action est aussi un moyen de concrétiser l’engagement du pays à mettre en œuvre les conventions et les traités qui prônent la protection des femmes avant, pendant, et après les crises. Cette rencontre présidée par le secrétaire général du ministre de la Sécurité et de la Protection civile en présence de plusieurs acteurs impliqués dans la question du genre intervient dans un contexte où la dépravation des mœurs et atteintes à la vie privée prennent de plus en plus de l’ampleur. C’est dans ce cadre que le représentant d’ONU femmes, Maxime HUINATO, a évoqué le nombre de femmes et de filles atteintes par les violences. Pour lui, de janvier à novembre 2017, 2 709 cas de VGB ont été enregistrés parmi lesquels 96% des survivants sont des femmes et des filles, 62% sont des enfants de moins de 18, avec 44% de violences sexuelles. Et pour appuyer ses propos, Maxime H. dira que cela est dû à l’insécurité récurrente sur les principaux axes routiers des régions du nord et du centre. Face à cette inquiétude, le représentant d’ONU femmes a sollicité l’implication des forces de sécurité qui constituent un allié incontournable pour contrer ce fléau. Avant de terminer, il a réitéré l’engagement de son organisation aux côtés du gouvernement malien à relever ce défi important dans l’équilibre du développement social. Au nom du ministre, le secrétaire général du ministère de la Sécurité et la Protection civile, Aser KAMATE, a tout d’abord remercié l’ONU femmes qui n’a jamais failli à sa mission à soutenir le Mali dans les moments cruciaux. Selon lui, la police nationale, à travers ce plan d’action, va contribuer de manière efficace au renforcement de la sécurité de tous les citoyens sur l’ensemble du territoire national. Ce plan fait référence aux cadres normatifs nationaux, régionaux, et internationaux des droits de l’homme, des politiques et stratégies au niveau national sur le genre et la protection des personnes. Vu l’importance et la pertinence de la démarche d’ONU femmes, le secrétaire général évoquera que ce outil, premier du genre à la police nationale, viendra renforcer toute la série de mesures et d’actions transversales, multiformes et multisectorielles que son département a initié avec ses partenaires pour la prévention, la répression et la prise en charge holistique des survivants des VGB. Adama TRAORE Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here