Révélation du PM Boubèye lors de ses échanges avec la jeunesse : La promesse d’IBK « un étudiant, un ordinateur » se concrétise avec un 1er lot de 13 000 ordinateurs attendus dans deux semaines

320
C’est désormais en marche le projet spécial « Donya, un étudiant, un ordinateur » du chef de l’Etat de doter chaque étudiant malien d’un ordinateur portable avec connexion à Internet haut débit. Il s’agit d’une opération présidentielle et ponctuelle ayant pour objectif de mettre à la disposition des étudiants maliens des outils informatiques appropriés pour leur arrimage à l’économie numérique universitaire. En tout cas, le Premier ministre (PM) dans sa volonté d’aller au plus près des jeunes du Mali leur a livré des heureuses confidences parmi lesquellesl’arrivée très prochaine d’un premier lot de 13 000 ordinateurs dans le cadre du projet présidentiel spécial « un étudiant un ordinateur ». L’occasion pour le PM de préciser qu’il n’y a pas de société qui puisse faire des progrès si elle n’est pas dirigée par ses élites. Une histoire d’inviter toute la jeunesse malienne à la culture du sens de l’effort. Une innovation de taille avec SoumeylouBoubèyeMaïga (SBM) qui a décidé de rencontrer la jeunesse malienne dans toute sa composante pour échanger de vive voix et sans tabou sur leurs préoccupations. Cet exercice, il l’a concrétisé, le samedi 10 mars au Restaurant MAEVA, devant un parterre de jeunes de toutes les sensibilités. Pour la circonstance, il était accompagné par le secrétaire général de la présidence, Moustapha Ben Barka, les ministres, Amadou Koita en charge de la Jeunesse et de la Construction citoyenne, Maouloud Ben Kattra de l’Emploi et de la Formation professionnelle et Me Kadiatou Sangaré en charge des Droits de l’Homme. Le Conseil national de la jeunesse était à l’honneur avec à sa tête son président, Mamadou Satigui Sidibé. Venu nombreux pour échanger de vive voix avec le Premier ministre sur des questions qui taraudent leurs esprits, les jeunes diplômés comme étudiants ont eu l’occasion de poser toutes les questions sans tabou. Pour mieux cerner leurs échanges avec le PM, la jeunesse, à travers le Conseil national des jeunes du Mali, a organisé l’exercice à travers plusieurs groupes thématiques tels que paix et sécurité, éducation et citoyenneté, emploi et formation professionnelle, élections, et genre et droits humains. De la stabilité du pays à la question de formation et de l’emploi, en passant par le processus électoral, SBM s’est prêté sans détours aux préoccupations de la jeunesse. Perspectives, espérance, confiance en soi, culture du sens de l’effort, tels ont été le leitmotiv des réponses du Premier ministre. Le Premier ministre s’est beaucoup appesanti sur la formation de l’élite malienne pour assurer le destin commun, ayant en idée de partage qu’il n’y a pas d’avenir pour le Mali sans une jeunesse bien éduquée. C’est pourquoi, il a rassuré que l’Etat va doubler d’effort dans la politique de l’accessibilité à l’éducation. Pour ce faire, SoumeylouBoubèyeMaïga annonce que dès la rentrée prochaine, l’Etat devra même racheter des bâtiments devant servir d’écoles surtout secondaires. Pour SBM, chacun doit avoir une formation de qualité, sans condition de forme et de naissance. Le Premier ministre a également mis l’accent sur la politique de réduction de la vulnérabilité des jeunes en les déviant des dérives. Pour ce faire, l’action du gouvernement consistera, selon SBM, à avoir une jeunesse bien formée, consciente, en activité et utile dans un projet collectif. Il a invité la jeunesse à sortir de l’inconscience et s’inscrire dans cette dynamique, même si elle est complexe car, selon lui, il n’y aura pas de place pour la facilité dans le Mali à venir. Daniel KOURIBA Source : aBamako aBamako

1 commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here