Reportage : au centre du Mali, autour de Mopti, le nouveau front contre les Djihadistes

21
Kouakourou, Songobia, Guidowel : ce mois-ci, le grand reportage du journal Afrique nous conduit dans le centre du Mali. Depuis plusieurs mois, la région de Mopti est le nouveau foyer djihadiste. C’est pourtant pour empêcher une « invasion djihadiste » par Mopti et une extension du conflit du nord que la France est intervenue en janvier 2013 à la demande des autorités du pays, suivie quelques mois plus tard par la MINUSMA. Aujourd'hui, les habitants de la région vivent dans la peur : nous les avons rencontrés. C'est un document exceptionnel. Sur les berges du fleuve Niger à Mopti, des centaines de pirogues sont alignées dans le port. De juillet à février, le delta intérieur du fleuve Niger est inondé. Les routes sont impraticables, seule la voie fluviale permet de se rendre d’un village à un autre. A cette période, le village de Kouakourou à 45 km est encerclé par les eaux. Le 2 septembre dernier un groupe de djihadistes entre dans la localité, moleste un groupe de jeunes et, après des échanges de coups de feu, menace d’enlever le chef de village. Impossible pour les villageois de les laisser faire. Moussa Kondo, conseiller du chef du village, raconte : « Après la prière du crépuscule, le village s’est réuni au niveau de la mosquée pour dire que 'trop c’est trop. Vous avez eu à frapper, vous avez eu à tuer, ligoter des gens ici à Kouakourou. Et maintenant vous dites que vous venez chercher le chef du village. Nous ne serons jamais d’accord, nous ne pourrons jamais accepter ça' ! Donc le village décide alors qu’aucun individu portant une arme, ne puisse rentrer dans ce village encore ! » Un petit détachement militaire viendra compléter ce dispositif. Lire la suite sur https://information.tv5monde.com/afrique/reportage-au-centre-du-mali-aut...
Source : Africatime Africatime

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here