Soumeylou Boubeye Maiga devant les jeunes : “Nous ferons les élections quoiqu’il arrive”

19
Le weekend dernier, le Premier ministre, Soumeylou Boubeye Maiga a rencontré et échangé avec les jeunes sur leurs préoccupations. Au nombre des thématiques abordées la question de l’organisation des élections présidentielles a plutôt dominé. Sur la question, le patron de la primature a laissé peu de place au doute et à l’incertitude “nous ferons les élections quoiqu’il arrive“. C’est à bâton rompu que le Premier ministre Soumeylou Boubeye Maiga a rencontré et échangé avec la jeunesse du Mali afin de recenser les préoccupations majeures de celle-ci. Plusieurs thématiques étaient inscrites à l’ordre du jour, notamment, l’éducation et citoyenneté, l’accord pour la paix, l’emploi et la formation, l’organisation des élections générales, le genre et les droits humains, la mobilisation de fonds au profit des organisations de jeunesse. Sur la question des élections présidentielles, Soumeylou Boubeye Maiga a donné des assurances quant aux dispositions organisationnelles et sécuritaires prises pour qu’elles se tiennent à date. Au plus pessimistes, il a martelé ceux-ci « nous ferons les élections quoiqu’il arrive. Et nous allons prendre toutes les dispositions pour qu’elles soient crédibles et transparentes », a-t-il rassuré. Fort de cette assurance, le Premier ministre a invité les candidats qui souhaiteraient prendre part à ces joutes électorales de se préparer. Selon lui, aucune alternative crédible n’est envisageable en dehors de l’organisation des élections. “Quand on a pu organiser les élections en Afghanistan et en Centre-Afrique, qu’est ce qui nous empêcherait de l’organiser au Mali ? “, s’interroge-t-il. Il a aussi profité de la tribune pour botter en touche l’idée d’une éventuelle transition politique nourrie par certains détenteurs de la parole publique. “Ceux qui ne veulent pas que les élections se tiennent parce qu’il y’a telle ou telle situation, ce sont les mêmes personnes qui voulaient empêcher en 1997 le Président Konaré d’organiser les élections”, a-t-il rappelé. “J’ai constaté qu’il y’a des gens qu’ils veulent accéder au pouvoir sans élections”, a-t-il renchéri. Pour la réussite de ces élections, le Premier ministre n’a pas manqué de demander l’implication de l’ensemble de la jeunesse du Mali. “Si vous n’êtes pas engagés par rapport au destin du pays, le pays peut malheureusement se retrouver au-dessus de sa tête. L’exemple de ceux qui se sont retrouvés à la tête du pays à la faveur du coup d’Etat de 2012 est assez indicateur”, rappellera-t-il. C’est pourquoi il incitera les jeunes à emprunter le chemin de l’instruction et de la formation. Pour lui, aucun pays ne peut se développer s’il n’est pas dirigé par son élite. Prenant la parole, Souleymane Satigui Sidibé, président du conseil national de la jeunesse a rassuré le Premier ministre Soumeylou Boubeye Maïga qu’il peut désormais compter sur l’accompagnement des jeunes. “Votre arrivée à la primature nous donne l’espoir du retour définitif de la paix dans notre pays”, a-t-il adressé. Pour conclure, le premier ministre a promis de revenir dans un bref délai se prêter au même exercice devant les jeunes. Oumar B. Sidibé Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here