Transformons le Mali : Pour refonder l’avenir

15
Le Mémorial Modibo Keita a abrité vendredi dernier le lancement du mouvement ‘’Transformons le Mali’’. C’était en présence de M. Soumaila Keita dit Abessidy, président du mouvement, M. Mamadou Camara, coordinateur de l’association ainsi que plusieurs diplomates accrédités au Mali et synpathisants du mouvement. Après avoir souhaité la bienvenue à l’assistance, M. Soumaila Keita dit Abessidy a expliqué que cela à beaucoup de sens de se retrouver dans ce mémorial de Modibo Keita pour lancer son mouvement. Il s’explique, dit-il, que dans chaque africain réside un malien et dans chaque malien il y a un africain. Et, Moibo Keita a rêvé jusqu’au bout d’un Mali transformé et grand et, d’une Afrique transformée et unie. Selon M. Keita, le président Modibo Keita a laissé en héritage à l’Afrique à travers trois leçons qui forment le triangle d’or de la transformation. Il s’agit du sens de l’intérêt général pour servir, le travail pour transformer et la liberté pour s’exprimer. « C’est tout le sens du mouvement ‘’Transformons le Mali’’ », indique-t-il. Pour lui, la bataille des pères fondateurs était d’émanciper l’homme africain, mais celle de notre génération est de démontrer que nous pouvons transformer le continent africain. « L’hommage à leurs efforts sera de renouer avec la culture de la conquête sans laquelle nous ne pouvons, ni transformer, ni innover », a souligné M. Keita. Le président Keita a ensuite annoncé que dans les prochaines semaines, mois et années, son mouvement conduira une révolution citoyenne innovante et unique sur le continent. « Ça sera d’abord le tour du Mali pour libérer les idées et refonder notre avenir commun, pour qu’il soit un pays transformé et une belle tribu dont nous rêvons et inspirons tous », a conclu le président du mouvement Transformons le Mali. Le meilleur dépend de chacun de nous ! M. Mamadou Camara, coordinateur du mouvement a pour sa part expliqué que son association créée en fin décembre 2017 vise à mobiliser l’intelligence collective malienne, influencer l’action publique pour refonder l’avenir, former et propulser des citoyens entrepreneurs. « Le mouvement est apolitique, trans-partisan pour tous les maliens de cœur ou de nationalité souhaitant participer à l’amélioration de notre pays à travers des propositions sur les thématiques qui les intéressent. Il compte de nos jours plus de 150 adhérants, 600 followers sur tweetter et 20.000 connections sur facebook», a-t-il indiqué. Dans le but, dira M. Camara, de déterminer les priorités d’action et orienter les politiques publiques qui doivent être implémentées pour transformer le Mali, un site a été mis en service depuis le 1er février dernier et comporte à ce jour plus de 200 propositions. « Ces propositions seront ajoutées à celles de la caravane que nous organiserons prochainement à travers les principales villes du pays pour aboutir au document fondateur ‘’Projet pour la transformation du Mali», a-t-il expliqué. Ce projet, selon M. Camara, sera soumis à l’ensemble des candidats à l’élection présidentielle de 2018 pour les convaincre de prendre des engagements fermes et concrets sur son application. « Un observatoire de la transformation sera ensuite mis en place pour veiller à la mise en œuvre des propositions et qui sanctionnera le non-respect des mesures du projet pour la transformation du Mali », a prévenu M. Camara. Par ailleurs, au cours de la rencontre, les discussions ont porté sur les thèmes ‘’pourquoi le Mali a besoin de transformation’’ et ‘’ les clés de la transformation du Mali’’. Il ressort entre autres que, le Mali a besoin d’une transformation depuis la profondeur avec les maliens qu’il faut. Aussi, selon les intervenants, le 1er clé de la transformation du Mali, c’est de prendre conscience de nos capacités pour créer de la valeur. Selon eux, nous devons aussi transformer l’industrie pour transformer le Mali. Parce que, signalent-ils, le Mali est aujourd’hui le 1er producteur du coton, mais ne transforme qu’1% de fil de son coton. Djibril Kayentao Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here