CANAM : 57 milliards de F CFA pour soutenir l’Amo

16
L’acquisition d’un terrain pour la construction du siège de la Canam, les matériels techniques et les logiciels sont quelques-unes des perspectives de la Caisse nationale d’assurance maladie (Canam) en 2018 dégagées par son conseil d’administration de 28 février. Le président du conseil d’administration de la Caisse nationale d’assurance maladie (Canam), Pr. Mamady Kané, a présidé le 28 février 2018, au Conseil national du patronat du Mali, la 16e session ordinaire du conseil, en présence du directeur général de la Canam, Ankoundio Luc Togo, et des administrateurs. L’ordre du jour a porté sur l’examen et l’adoption du programme d’activités 2018 ainsi que le budget alloué. Le budget 2018 de la Canam est équilibré en recettes et en dépenses à 57 011 500 000 F CFA contre 53 011 500 000 F CFA en 2017, soit une hausse de 7,55 %. Une part importante des dépenses sera consacrée aux dépenses techniques, soit 37 057 865 967 F CFA représentant 65 % des dépenses totales contre 36 441 361 284 F CFA en 2017. La Canam a l’intention de poursuivre le renforcement des compétences et des capacités du personnel par la mise en œuvre du plan de formation, du plan de relance et de renforcement des prestations de l’assurance maladie au sein des centres de santé communautaires conventionnés par la Canam, entre autres. Le PCA a affirmé que le budget soumis pour approbation est de 57 011 500 000 F CFA contre 53 011 500 000 F CFA en 2017, soit une hausse de 7,55 %. “Les dépenses techniques se chiffrent à 37 057 865 967 F CFA, soit 65 % des dépenses totales contre un montant de 36 441 361 284 F CFA en 2017. Les dépenses d’investissements et d’équipements couvrant les acquisitions de terrain pour la construction du siège de la Canam, les matériels techniques et les logiciels se chiffrent à 6 272 980 000 F CFA, soit 11 % des dépenses totales contre 4 695 114 000 F CFA en 2017, soit une hausse de 33,6 %”, a-t-il ajouté. Pour Pr. Kané, les dépenses de fonctionnement se chiffrent à 13 680 654 033 F CFA, soit 24 % des dépenses totales contre un montant de 11 875 024 716 F CFA en 2017, soit une hausse de 15,2 %. Cheick Hassane Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here