Collectif des femmes des ex-travailleurs de l’Huicoma : «Nous demandons au président IBK de nous mettre dans nos droits…»

37
Le collectif des femmes des ex-travailleurs de l’Huicoma (Huilerie cotonnière du Mali) a organisé une conférence de presse à l’hôtel Onomo sis au quartier du fleuve. Il s’agissait pour ce collectif de rappeler au président de la République sa promesse au sujet de la mise œuvre du plan social des anciens travailleurs de l’Huicoma. C’était le samedi 10 mars 2018. Les femmes du collectif étaient nombreuses à cette rencontre qu’elles qualifient de décisive pour le président de la République. Dans un cri du cœur, elles demandent au président IBK de les mettre dans leurs droits avant que ça se dégénère. Visiblement agacée, Mme Touré Diougal dite Mama Cissé, présidente du collectif des femmes des ex-travailleurs de l’Huicoma, rappelle : «IBK, la promesse est une dette. Les veuves et les orphelins de l’Huicoma vous sollicitent pour leur plan social…». Selon elle, le candidat IBK, pendant la campagne électorale de 2013, leur avait promis la mise en œuvre du plan social des ex-travailleurs de l’Huicoma. Pour rappel, ce collectif réclame à l’Etat plus de huit milliards de Fcfa d’arriérés de salaires et de droits de mise à la retraite forcée. «Depuis 12 ans de combat, pour avoir nos droits, les différents exécutifs étaient en train de nous trimballer… Cette fois-ci, nous allons mourir ou vivre pour de bon, si IBK n’honore pas sa promesse prise devant tout Koulikoro pendant sa campagne électorale et au cours d’une de ses visites dans notre cité», jure Mme Touré Diougal dite Mama Cissé. Et de déplorer : «Depuis le 2 juillet 2005, la seule usine qui appartenait à l’Etat malien à Koulikoro a été sauvagement privatisée par les autorités…». Mme Touré Diougal dite Mama Cissé a par ailleurs expliqué qu’à cause de cette crise, plus d’une trentaine de personnes ont été écrouées par Ali Tomota. Cinq des travailleurs ont perdu la vie en ayant fait un accident vasculaire cérébral (AVC). «Ce qui nous fait mal, c’est la publication d’un rapport cruel du ministre de la Fonction publique Mme Diarra Racky Talla. Dans ce rapport, elle fait état de paiement de deux milliards cent millions (2.100.000.000) aux 26 personnes sur 400 personnes non payées. Dans ledit rapport, l’Etat malien ne doit plus rien encore aux travailleurs de l’Huicoma…» fustige Mme Touré Diougal dite Mama Cissé. Signalons qu’au terme de la conférence de presse, Mme Touré Diougal dite Mama Cissé a annoncé un «plan de bataille» susceptible de favoriser la satisfaction de leurs doléances. Ousmane DIAKITE

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here