Hadj 2018 : Beaucoup d’innovations

51
Il s’agit entre autres de la présentation physique des pèlerins pour l’empreinte digitale et le dépôt du passeport avant l’inscription au niveau de la filière gouvernementale. Pour participer au pèlerinage cette année il est exigé aux candidats de la filière gouvernementale leur présence physique pour l’empreinte digitale et le dépôt de du passeport avant l’inscription au niveau de la filière. Telle était la principale information donnée par le Directeur général de la Maison du Hadj, Dr Hamza Maïga, au cours d’une conférence de presse qu’il a animée le mardi 13 mars dernier à la Maison du Hadj. Avant d’entrer le vif du sujet le conférencier a informé les journalistes, que dans le cadre du bon déroulement et de la meilleure organisation du Hadj 2017, les autorités saoudiennes ont adressé une lettre de félicitation aux autorités maliennes pour leur montrer leur satisfaction. Le Directeur général de la Maison du Hadj a joint sa voix à celle des autorités saoudiennes, pour remercier l’ensemble des maliens qui ont contribué à la réussite du hadj passé. Bientôt c’est l’ouverture de la campagne pour les préparatifs du hadj 2018. Ce qui signifie le début des inscriptions a t-il dit. Parlant des innovations du hadj de cette année, le DG, a fait savoir qu’au niveau de l’Arabie Saoudite, il a été décidé à tous candidats au pèlerinage désireux de répéter le pèlerinage moins de 5ans doivent payer un frais supplémentaire de visa 2000 Riyals équivalant de 300 ou 350. 000 FCFA. Autre innovation majeure, le problème l’empreinte digitale pour les pèlerins. Selon Dr Hamza Maïga, cette nouvelle mesure nécessitera le déplacement physique des pèlerins maliens installés à l’étranger afin de venir remplir les formalités au niveau de la maison du hadj où à l’Ambassade Saoudien. Il y a aussi, l’instauration de nouvelles taxes en Arabie Saoudite, dans les logements une TVA de 5%. Pour cela, Dr Hamza Maïga a rassuré les pèlerins maliens et les autorités saoudiennes sont en train de prendre toutes les dispositions nécessaires de afin faciliter le pèlerinage de cette année. Au Mali comme innovation, le Directeur général de la Maison du Hadj a déclaré qu’au niveau de la filière gouvernementale que les inscriptions se feront avec le passeport. Il a aussi informé les pèlerins que les dépôts des documents pour le passeport peuvent se faire dans les régions au niveau des commissariats. Selon lui, toutes ces mesures ont été prises pour éviter le problème que la Maison du hadj a rencontré l’année dernière. Autre innovation, la répartition du quota pour les agences privées. Selon le Directeur général de la Maison du Hadj, cette année la répartition du quota entre les agences de voyage est laissée à leur soin. Il a signalé que la formation et l’encadrement des délégués seront renforcés. Et la formation des pèlerins sera organisée dans les régions de Kayes, Koulikoro, Sikasso et Ségou, a-t-il expliqué. Dr Hamza Maïga a indiqué que le quota du Mali de l’année dernière de 13 323 pèlerins a été reconduit pour cette année. Sur les 13 323 pèlerins 11 323 seront répartie entre plus de 300 agences de voyages privées recensées par la Maison du hadj. Le Directeur général de la Maison du Hadj a saisi l’occasion pour inviter les candidats au pèlerinage de cette année de venir vite faire leur inscription tant auprès du gouvernement que des privés. Le délai des inscriptions est prévu avant le début du mois de Carême. AMTouré Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here