Financement de l’habitat: l’OMH consacre 75% de son budget

25
C’est sous le signe du ‘’Programme présidentiel d’urgences sociales’’ que l’Office malien de l’habitat (OMH) a tenu hier, dans un hôtel de la place, la 41e session ordinaire de son Conseil d’administration sous la présidence du ministre de l’Habitat et de l’urbanisme, Cheick Sidya SISSOKO dit Kalifa. Occasion de passer en revue les réalisations, d’examiner et d’adopter des projets de programmes d’activités et le budget de l’exercice 2018. La cérémonie d’ouverture a été marquée par la seule intervention du ministre de tutelle. Parlant des activités réalisées par l’OMH, M. SISSOKO a cité : le suivi de la réalisation des programmes de logements sociaux en Partenariat Public-Privé (PPP), dont 5 428 unités réceptionnées ; le suivi de la réalisation des logements sociaux du programme gouvernemental de l’intérieur du pays, dont 500 unités réceptionnées et leurs sites viabilisés ; la réalisation des logements prototypes en brique H et en béton cellulaire ; le financement des travaux de viabilisation du site des coopératives d’habitat de Gouana ; la poursuite du financement des travaux de réalisation du futur siège de l’OMH à l’ACI 2000. Le de budget 2018, a dit le ministre SISSIKO, est équilibré en recettes et dépenses 31 894 082 676 FCFA, dont 23 920 310 764 FCFA consacrés au financement de l’habitat, soit 75 % du budget. Il a expliqué que le niveau des recettes repose essentiellement sur les subventions de l’État et les loyers devant résulter de l’attribution de 5 928 logements réalisés. Lesdites recettes, a précisé le ministre, permettront : d’assurer l’amortissement de certains programmes antérieurs ; de financer les travaux de viabilisation hors site des logements de Bamako, en prélude à leur attribution ; de financer des travaux de viabilisation des sites des 350 logements des localités de l’intérieur au titre du programme gouvernemental ; de financer le contrôle et le suivi desdits travaux ; de promouvoir le financement de l’habitat, à travers un appui au Fonds de garantie ; au paiement des primes de garantie contre les risques de décès des bénéficiaires et à la bonification des taux d’intérêt des prêts des membres des coopératives d’habitat et des clients des promoteurs immobiliers retenus. Tout en invitant la Direction de l’OMH à travailler sans relâche pour résoudre les difficultés auxquelles il est confronté, le ministre estime qu’il est impératif de veiller scrupuleusement au respect des clauses contractuelles pour améliorer le taux de recouvrement des recettes des logements sociaux. Aussi, a-t-il indiqué, l’Office malien de l’habitat doit continuer d’assumer son statut de structure phare dans la mise en œuvre de la Politique nationale de logements sociaux et se constituer en force de proposition pour trouver en permanentes des solutions nouvelles et innovantes face à la problématique de la production de logements. Toute chose qui, est-il convaincu, permettra d’atteindre, pour le bonheur de nos concitoyens, les 50 000 logements sociaux, conformément à la vision du Président IBK. L’occasion était en outre bonne pour le ministre SISSOKO d’évoquer une vive préoccupation portant sur les difficultés liées à la gestion des traites par l’OMH dans le cadre des conventions en Partenariat Public-Privé. Cette situation jugée peu reluisante, a-t-il fait savoir, est portée devant le ministère de l’Économie et des finances. En effet, a-t-il poursuivi, faisant suite au rapport de la commission spéciale mise en place par la 8e session extraordinaire du Conseil d’administration, le ministère de l’Économie et des finances a créé une commission technique élargie aux membres du ministère de l’Habitat et de l’urbanisme et des banques partenaires. Aussi les travaux de ladite Commission ont-ils favorisé le paiement des échéances de 2017. La réflexion continue pour assurer la prise en charge de celles de 2018, a assuré le chef du Département qui a saisi l’occasion pour féliciter les administrateurs, membres de la Commission spéciale, pour la qualité de leur rapport qui a servi de base de réflexion et d’analyse pour un dénouement de la question des traites impayées. Solennellement, le président du Conseil d’administration a affirmé son soutien à l’endroit de la Direction et de l’ensemble du personnel de l’Office malien de l’habitat pour la réalisation des actions qui concourent au bien-être du peuple malien. Par la même occasion, il les a invités à poursuivre leurs efforts et à redoubler d’ardeur pour maintenir les réalisations de l’Office sur la voie de la croissance. Par Bertin DAKOUO Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here