Mandat 2018 de la JCI-Bamako espoir: la protection du fleuve Niger au cœur des activités

23
La Jeune chambre internationale Bamako espoir (JCI Bamako Espoir) a tenu la semaine dernière sa 2e assemblée générale à l’hôtel l’Amitié de Bamako. Au cours de cette rencontre mensuelle, l’assemblée a fait le point de ses activités réalisées et de déterminer les projets à exécuter. Parmi les priorités du mandat 2018 figure la mise en œuvre du projet ‘’sauvons le fleuve Niger’’ se trouvant dans un état d’inquiétude avancée. La séance couplée avec l’anniversaire des 18 ans de la JCI-Bamako espoir était présidée par son président Kalilou TIRERA qui avait à ses côtés des membres de son organisation ainsi que ceux des organisations sœurs. À l’entame des travaux, ils ont chanté l’hymne national avant de faire la lecture du serment de la Jeune Chambre internationale. Puis, le conseiller juridique a procédé à la vérification du quorum afin de vérifier si l’assemblée peut prendre une décision. Après ces procédures suivies de la présentation du rapport des activités du mois passé, le président Kalilou TIRERA a rappelé les objectifs de l’assise. Selon chaque mois, la JCI-Bamako espoir tient une assemblée pour évaluer la feuille de route du mandat en cours, a expliqué M. TIRERA. Pour son mandat qui a commencé en janvier dernier, cette assemblée est 2e du genre de son mandat. « Nous tenons les assemblées générales pour faire le point des activités réalisées ou pas. Cela nous permet d’avoir une idée au fur et à mesure du plan d’action du bureau », a-t-il soutenu. Déjà, d’après un rapport de l’organisation, la JCI-Bamako espoir a formé plusieurs de ses membres. Elle a aussi rencontré des organisations sœurs pour partager les expériences et les expertises, a-t-il fait savoir. Pour ce mandat placé sous le signe : « Entrepreneuriat des jeunes gage du développement économique et personnel », deux projets phares sont retenus à savoir le projet de la protection du fleuve Niger et l’éducation civique et citoyenne des enfants, à travers les contes. Le projet intitulé « Sauvons notre fleuve Niger » vise à initier, à mener des actions de sensibilisation pour la protection de cette source naturelle dont dépend la survie de milliers de personnes et de plusieurs pays. Pour M. TIRERA, ce projet a été retenu dans la feuille de route de son mandat en raison de la situation critique du fleuve Niger. Du fait du comportement de l’homme, ce cours d’eau court un grand danger qui menace même son existence. « Ce sont les actions de tous les jours de la population qui sont à la base de cette situation. C’est pourquoi nous estimons qu’il est important d’initier des actions qui vont mettre de l’accent sur la sensibilisation. À travers ce projet, nous allons mener pendant longtemps des activités d’information et de sensibilisation sur l’intérêt de la sauvegarde du fleuve Niger », a-t-il déterminé. À côté de ce projet de protection du fleuve Niger, le bureau de la JCI-Bamako espoir envisage avant la fin de son mandat d’organisation des actions citoyennes et civiques pour les enfants, à travers les contes. Comme il se faisait par le passé, ils allaient réunir les enfants pour les raconte des histoires de citoyenneté. Par Sikou BAH Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here