Présidentielle 2018 : IBK va-t-il oser défier le Chérif ?

44
Au sortir de la 1ère conférence nationale d’ADP-MALIBA, la position du Chérif de Nioro est désormais claire. Son candidat s’appelle Aliou Boubacar Diallo. Président d’honneur d’ADP-MALIBA, il doit être également celui du président du Haut Conseil Islamique, l’Imam Mahmoud Dicko si l’on s’en tient à ses récentes déclarations : “Nous soutiendrons celui qui sera désigné par le patriarche respecté Bouyé de Nioro.” Plus de polémique. Sauf, s’il s’agit d’une défiance. Le dernier délai du dépôt des candidatures pour la présidentielle de juillet est connu. C’est le 29 juin. Et l’ouverture de la campagne pour le 1er tour est fixée au 7 juillet. En effet, toujours muet comme une carpe dans l’eau chaude, le président sortant El Hadj Ibrahim Boubacar Kéïta n’est pas encore candidat à sa succession. Cependant, tous les actes qu’il est en train de poser présage qu’il entend demander un nouveau bail au peuple malien. Majoritairement déçu, désenchanté, le peuple pense qu’IBK a lamentablement échoué sur toute la ligne. Puisqu’en se référant à l’engouement qui l’a porté au pouvoir, c’est un véritable désaveu. Jusqu’à ce qu’aujourd’hui, il est lâché par ceux qui ont tout mis en exergue pour qu’il soit plébiscité. Il faut citer entre autres des religieux et les membres de la junte militaire de 2012. Pour autant, face à cette horde, il y a certaines brebis galeuses qui sont en train de pousser le vieux à briguer un autre mandat. Tout simplement parce qu’AOK et ATT ont fait deux mandats. Comparaison n’est pas raison. Pour cela, il est important pour le vieux de réfléchir longuement pour se décider. En outre, tout le monde se rappelle qu’en 2013, Soumi a été sevré pour IBK. Grâce aux soutiens des religieux et de la junte. Sinon, l’enfant de Niafunké avait un projet de programme bien structuré, des hommes aguerris pour relever le défi. Aujourd’hui, la donne a changé, IBK est opposé aux faiseurs de roi. Va-t-il oser défier le puissant et respectable Chérif Bouyé de Nioro ? Nous osons espérer qu’IBK ne va pas s’hasarder car Moussa Traoré ou encore ATT en savent quelques choses. Le guide spirituel de Nioro n’est pas Dieu mais Dieu lui a donné un pouvoir. Ayant déjà indiqué qu’il ne soutient plus IBK, celui-ci doit revoir sa copie pour la patrie. Car, vouloir ce que Dieu veut est la seule science qui nous met au repos. Boubacar DABO

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here