Candidature unique de l’opposition : Modibo Sidibé lève le voile de l’impossibilité

29
Le président des FARE- AN KA WULI prône l’alternance, mais avec plusieurs candidatures au sein même de l’opposition L’opposition tente de s’organiser pour une candidature unique, mais rien n’est gagné d’avance. C’est du moins la lecture que l’on peut faire après les propos du président des FARE- AN KA WULI lors de son entretien accordé, la semaine dernière, à TV5 Monde. L’une des figures emblématiques de l’opposition malienne, acteur principal du pôle du gauche, Modibo Sidibé n’est pas partisan d’une candidature unique au sein de l’opposition. Le président des Forces alternatives pour le renouveau et l’émergence prône l’alternance mais avec plusieurs candidatures au sein même de l’opposition, même s’il ne dit pas clairement si lui-même est candidat. Il a laissé comprendre qu’ils sont partie prenante d’un vrai dialogue national et veulent que tout le monde sache qu’il y a des alternatives dans notre pays, capables de reprendre le Mali en main avec les Maliens et de lui tracer un autre destin. Modibo Sidibé lève le voile de l’impossibilité d’une candidature unique quand il dit que « Tout parti politique est libre d’avoir son candidat et qu’il y’aura probablement plusieurs candidats de l’opposition à la présidentielle à venir et que la question n’est pas une candidature unique. Il estime même qu’aller à la candidature unique c’est mettre la charrue avant les bœufs. « L’alternance, oui. Mais pour quoi faire ? », S’interroge-t-il. Le président des FARE justifie surtout que le plus important pour eux, c’est la situation du Mali. « Soyons clairs, aucun processus de sortie de crise qui ne soit pas malien, qui ne remet pas les Maliens au cœur de toute cette dynamique, aura peu de chances d’aboutir. Nous devons rassembler le plus largement possible : les Républicains, les Patriotes et les Démocrates autour d’un projet alternatif, solide et crédible pour permettre au peuple malien de redresser la tête. Ce rassemblement, c’est une ambition pour le Mali qui va rassembler tous ceux qui ont plus d’ambition pour le Mali que pour eux-mêmes. Et c’est sur la base de ce projet qui va être déterminant pour l’avenir du Mali, pas seulement du Mali, mais également pour la sous-région et la communauté internationale, c’est ce rassemblement qui va définir une politique, une démarche et qui permettra ainsi de savoir qui sera le mieux placé pour conduire le projet. » Daniel KOURIBA Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here