Formation des Journalistes Sportifs sur l’Athlétisme : L’AJSM et la FMA sur le tartan du professionnalisme !

30
Ils étaient une trentaine de journalistes sportifs venus de la région de Sikasso, de Mopti et du District de Bamako à prendre part à un séminaire de formation sur l’athlétisme. L’initiative est de la Fédération Malienne de l’Athlétisme (FMA) en partenariat avec l’Association des Journalistes Sportifs du Mali (AJSM). Cette formation assurée par l’expert de l’UAF, Dramane Coulibaly et Adama Koné ( Juge Technique International) s’est tenue sous les yeux avisés du vice-président de la FMA, Oumar Faye et du président de l’AJSM, Oumar Baba Traoré. Promouvoir l’athlétisme, permettre une bonne couverture médiatique des compétitions d’athlétisme et maitriser les règles de base de l’athlétisme, sont les trois objectifs visés par la Fédération malienne d’athlétisme (FMA) à travers cette formation. Un séminaire de formation tenu en partenariat avec l’Association des journalistes sportifs du Mali (AJSM) au profit des journalistes sportifs de certaines régions du pays et du District de Bamako. Il a été assuré par l’expert de l’UAF, Dr Dramane Coulibaly et son collègue Adama Koné, Juge Technique International en athlétisme. Ces formateurs ont fait un exposé sur l’historique de l’athlétisme, pratiqué auparavant par les guerriers grecs mais sous forme de combat ou chasse. Ils ont expliqué les étapes d’évolution des règles de cette discipline afin d’outiller les journalistes sportifs pour une bonne couverture médiatique des compétitions d’athlétisme. Pour Oumar Baba Traoré, les journalistes qui font le sport doivent être au diapason des b a ba de la discipline. Et de connaitre la structure en tant que telle et la discipline elle-même dans ses fondements. Selon lui, cette formation était souhaité et a vu le jour grâce à la présidente de la Fédération malienne d’athlétisme. Pour finir, il a remercié la FMA et souhaité que les autres fédérations fassent la même chose car, dit-t-il : « les journalistes ont besoin de formation pour une bonne couverture médiatique des différentes disciplines sportives ». Quant à Oumar Faye, il dira que l’athlétisme en raison de sa complexité, exige un renforcement de capacités des journalistes pour une couverture médiatique efficiente des évènements. Toute chose qui permettra de faire passer le courant non seulement entre les dirigeants sportifs et la presse mais aussi entre la presse et le public sportif. « Parce que si le public ne comprend pas le déroulement de l’athlétisme l’objectif visé ne sera pas atteint », a-t-il dit. Pour terminer, il a émis le souhait qu’à l’issue de ce séminaire, les journalistes lui disent oui, qu’ils ont compris, ce qu’ils ne savaient pas. A noter que ce séminaire de formation s’est clos par la remise d’un certificat de participation, remis à chaque journalistes y ayant pris part. Par Safiatou Coulibaly Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here