La COMADDH commémore ses dix ans d’existence

24
La Coalition Malienne des Défenseurs des Droits Humains (COMADDH) a commémoré le samedi 17 Mars 2018, le dixième anniversaire de sa création. Le siège de la COMADDH a abrité les festivités de cet anniversaire. C’est à la faveur d’une conférence de presse que les membres de la COMADDH ont donné le coup d’envoi des activités de cette fête des dix ans leur organisation. Les journalistes présents à cette conférence de presse étaient tous des journalistes qui sont restés fidèles à la COMADDH depuis sa création. Au cours de cette conférence de presse, le président de la COMADDH Mohamed El Moctar Mahamar qui était le principal conférencier, a présenté la COMADDH, ses missions et les activités qu’elle a réalisé dans les dix ans de son existence. Selon Mr Mahamar, la Coalition Malienne des Défenseurs des Droits Humains (COMADDH) a été créée en assemblée générale constitutive le samedi 16 juillet 2005 en application des recommandations de la Conférence ouest africaine sur les Défenseurs des Droits Humains tenue à Dakar (Sénégal) en mai 2005. La COMADDH a été agréée par le récépissé N° 135/G-DB du lundi 17 mars 2008. Sur le plan expériences dans les activités, le conférencier dira qu’au cours des neuf (09) années d’existence, la COMADDH a développé une solide expérience dans divers domaines, en particulier les actions de sensibilisation et de promotion des droits humains des populations. Ces expériences portent, entre autres, sur : - la production de rapport sur la situation des droits humains au Mali ; - la production de supports de formation et de sensibilisation sur les droits humains ; - la mise en oeuvre de plan d’action d’opérationnalisation des recommandations de l’Examen Périodique Universel (EPU) ; - une étude sur l’Etat de mise en oeuvre des recommandations issues de l’Examen Périodique Universel (EPU) 2008; - le plaidoyer pour l’adoption de la loi relative aux droits des personnes handicapées ; - la production de rapports semestriels sur la situation des défenseurs des droits humains ; - la mise en oeuvre des Programmes de sensibilisation sur les droits humains ; - la mise en oeuvre du Programme de renforcement des capacités institutionnelles de la COMADDH (PARCIC) qui a permis d’élaborer l’avant-projet de loi de promotion et de protection des défenseurs des droits humains ; - la production de rapport sur le paysage de la justice pénale internationale au Mali ; - la mise en oeuvre du Projet d’appui à la mobilisation sociale à la mobilisation sociale pour les élections présidentielles de 2013 dans la Région de Gao (PAMSEP-GAO) ; - la mise en oeuvre du Projet d’appui au portage de la justice transitionnelle par la société civile du Mali (2013); - la mise en oeuvre du Projet de renforcement de l’Etat de droit au Mali par la mise en oeuvre des recommandations acceptées par le gouvernement du Mali lors de l’examen périodique universel de 2013 (2015); - la mise en oeuvre du projet de consolidation de l’Etat de droit par la protection des collaborateurs de la justice ; - la production de contribution à l’EID 2016 en vue de renforcer le plaidoyer pour l’adoption des projets de loi de promotion et de protection des défenseurs des droits humains, des victimes et des témoins ; - la mise en oeuvre du Projet de mobilisation des victimes et communautés pour leur participation aux décisions liées à la Justice transitionnelle. Il faut suligner aussi qu’au niveau des ressources humaines, la COMADDH est animée au niveau national par une équipe pluridisciplinaire composée d’analystes politiques, de juristes, de communicateurs, de gestionnaires et de linguistes qui ont activement participé à tous les processus électoraux au Mali. Ils ont été formateurs et observateurs d’élections au niveau national et dans plusieurs pays de l’Afrique de l’Ouest. Ils ont conduit plusieurs actions de sensibilisation. Par ailleurs, la COMADDH est présente dans toutes les régions du Mali à travers une Coordination régionale bâtie sur le modèle du niveau national. Ces Coordinations, qui ont été renforcées à la faveur de la mise en oeuvre du Projet PARCIC en 2012, travaillent à la mobilisation sociale des populations en vue de l’effectivité de leurs droits humains. Au plan des ressources matérielles, elle dispose au niveau de son siège d’équipements informatiques, d’un vidéoprojecteur, d’une caméra numérique et de nombreux autres matériels de formation et de sensibilisation. La COMADDH dispose aussi de nombreux outils didactiques de formation dans les domaines de la vie associative, des droits humains, de l’Etat de droit, de la démocratie et du Genre. La gestion financière obéira aux dispositions du Manuel de procédure de gestion administrative et financière de la COMADDH. Au cours des dix ans de vie officielle, la COMADDH a mobilisé plus d’un milliard FCFA. Les ressources financières ont été mobilisées auprès de diverses sources de financement en particulier : - les cotisations et souscriptions des membres : 19% - l’expertise des membres et des partenaires : 47% - les subventions de partenaires : 34% Dans le domaine des perspectives, la COMADDH travaillera à : - Axe 1 : poursuivre le rayonnement de l’organisation ; - Axe 2 : renforcer sa contribution à la promotion de l’Etat de droit, de la démocratie et du genre; - Axe 3 : contribuer au renforcement de l’environnement des droits humains ; - Axe 4 : consolider la promotion des défenseurs des droits humains. En somme, la COMADDH qui est aujourd’hui un réseau national de 121 organisations oeuvrant dans les différents domaines de la vie nationale : les droits civils, politiques, économiques, sociaux, culturels et de développement. Cette journée de commémoration a pris fin par une véritable fête au cours de laquelle, des journalistes et membres de la COMADDH, ont échangé autour d’un festin. Vivement le Onzième anniversaire. Fsanogo/aBamako.com Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here