ODHD/LCP : Des acquis à exploiter

18
Les résultats forts appréciables obtenus dans le domaine du développement humain durable sont à même d’accompagner les efforts du gouvernement, notamment avec l’appui technique et financier du PNUD. Le ministre de la Solidarité et de l’Action humanitaire, Hammadou Konaté a présidé, le vendredi 09 mars 2018, la 12ème session ordinaire de l’Observatoire du développement humain durable et de la Lutte contre la pauvreté (ODHD/LCP). C’était dans les locaux de la structure en présence du Directeur général de l’observatoire, Boureima F. Ballo et l’ensemble des membres du conseil. A l’ordre du jour de cette session : l’examen du rapport d’activités 2017, le programme d’activité 2018 et le projet de budget 2018. D’entrée de jeu dans son intervention, le ministre Hammadou Konaté a souligné les résultats forts appréciables obtenus dans le domaine du développement humain durable grâce, à même d’accompagner les efforts du gouvernement, notamment avec l’appui technique et financier du PNUD. Selon lui, ces résultats sont incontestablement significatifs, notamment en ce qui concerne le suivi des politiques et stratégies de développement, la réalisation d’études thématiques et la production des rapports nationaux sur le Développement humain. Des acquis à exploiter effacement, mais aussi de prendre en charge des besoins nouveaux. Les Objectifs de développement humain durable et de Lutte contre la pauvreté constituent un volet important dans l’élaboration et la mise en œuvre des différents documents de stratégie de réduction de la pauvreté au Mali. Fort de ce constat, le ministre a rappelé que ces Objectifs doivent être impérativement arrimés avec les Objectifs de développement durable adoptés lors de la 70ème Session de l’Assemblée générale des Nations Unies. Par ailleurs, au regard de l’état du Développement humain durable et de la Lutte contre la pauvreté, du contexte politique, socioéconomique de notre pays, le ministre a dégagé au conseil d’administration un certain nombre de constats. L’on note, notamment la problématique de la pauvreté au niveau des communes ainsi que la situation de référence des Objectifs de développement durable ; les questions de partenariat public et privé en lien avec le DHD/LCP ; la nécessité de mettre en place un cadre pour une meilleure gestion des projets et programmes de développement et la problématique de la pauvreté multidimensionnelle des communes. Ces différents constats interpellent les structures du système statistique national auquel fait partie les universités, les organisations de la société civile et l’ensemble des partenaires techniques et financiers a souligné Hammadou Konaté. Pour finir, le ministre a invité l’ODHD/LCP à trouver des solutions efficaces à travers des analyses approfondies de ses différentes thématiques, afin de promouvoir un développement durable pour toutes les couches de la population malienne. A noter que pour l’exercice 2018, l’ODHD/LCP a un ambitieux programme d’activités opérationnel portant, entre autres, sur la promotion et le suivi de l’approche du DHD, l’appui au suivi-évaluation du CREDD 2016-2018 et des ODD, la réalisation des études et recherches sur la pauvreté, le développement du partenariat. C’est dans ce contexte que son budget 2018 a été équilibré en recettes et en dépenses à la somme de 976 861 850 FCFA contre 872 270 850 FCFA soit une augmentation de 11,99%. DK Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here